FEDERALE 2 - PAMIERS 1 Vs ARGELES SUR MER

Premier match du championnat pour nos équipes qui recoivent l'Etoile Sportive Catalane d'Argelès sur Mer.

Tout le club va oeuvrer pour faire de cette journée une belle fête du rugby avec :

- Fideua géante en repas d'avant match avec spectacle d'un prestidigitateur. Pensez à réserver votre repas en appelant au plus tôt le 06.58.88.96.36 (Nombre de places limité).

- Manège pour les enfants

- Banda

Résultat :

PAMIERS 1 32 12 ETOILE SPORTIVE CATALANE

 

Malgré le score qui peut sembler flatteur, le SCA n'a pas réalisé de grands débuts. Il aura manqué beaucoup trop de choses dans la production des Appaméens, en premier lieu l'esprit de combat. La fébrilité, les à peu près, les ballons perdus en route, la touche parfois défaillante, ont été les points à cocher dans la case débit. Face à une équipe catalane accrocheuse, courageuse et joueuse, les «tout noirs» ont mis «la charrue avant les bœufs» en voulant estoquer un taureau mal fixé. Quand on sait que les visiteurs ont joué à 14 dès la 19e minute, on s'aperçoit vite que la prestation n'a pas été à la hauteur des attentes. Il y avait tout pour faire un jour de fête : la banda, l'école de rugby et un public estimé à 1 500 personnes. Certes, la victoire est bien présente mais sans le bonus offensif, un point qui pourrait être précieux au décompte final.

C'est Alvarez qui ouvre le score sur pénalité (2e). On croit le Sporting bien parti mais les visiteurs se rebiffent et l'ailier Chalier marque en bout de ligne (3-5, 10e). Après une touche, le talonneur G. Enrique embarque Sentenac dans une figure dangereuse qui le voit retomber sur la tête. C'est le rouge incontestable (19e). Ce coup du sort ne déstabilise pas les Catalans qui font de la résistance. En face, c'est le jour des vendanges. Les ballons tombent, les soutiens sont en retard, rien ne fonctionne. Dans la grisaille, on note la belle action qui amène Simon derrière la ligne pour un essai transformé par Alvarez (10-5, 27e). La fébrilité des hommes du capitaine Lledos est flagrante. Même la touche se montre déficitaire.

Des regrets

En seconde période, c'est d'abord Alvarez qui fait parler ses qualités de buteur en convertissant deux pénalités (41e, 50e). Il y a enfin du mieux dans la production des locaux. Bouquet, intercalé, conclut une superbe attaque en première main. Hart, à peine rentré en jeu, profite d'un ballon de récupération pour décaler Guitoune qui déborde et file entre les perches. Alors que la possibilité d'un bonus offensif commence à poindre, les visiteurs font le siège du camp appaméen et trouvent la faille par Cayuela au cœur de la fournaise. Hart, sur un ballon de récupération, sert Guitoune pour un nouvel essai que transforme Alvarez. Un 32-12 final qui laisse bien des regrets.


 

En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2017/09/18/2647557-le-sc-pamiers-sans-la-maniere.html#vVbUAAfdduwB8EEP.99

Commentez l’évènement

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.