Se connecter
Passés
FEDERALE 1 : Le SCA reçoit le SCA
05
oct.
2019
2019-10-05T19:00:00+0200
2019-10-05T20:30:00+0200

FEDERALE 1 : Le SCA reçoit le SCA

CHAMPIONNAT DE FRANCE, 4ème journée

Le 05 oct. 2019, de 19h à 20h30
Lieu : Stade Pierre Balussou, 09100 PAMIERS SENIORS

FEDERALE 1 : Le SCA reçoit le SCA

Duel des SCA : l'immense défi du SC Pamiers face à l'ogre albigeois

La grande foule est attendue à Balussou pour encourager les Appaméens.

La grande foule est attendue à Balussou pour encourager les Appaméens.DDM- Sébastien Batteux.

Publié le  , mis à jour 

Le promu ariégeois accueille le grandissime favori du championnat, le SC Albi (samedi soir à 19 heures à Balussou). Un match à part dans la saison des Damiers en Fédérale 1.

e soir

Si ce n’est les initiales des clubs, les deux formations n’ont aucun point commun. Le SCA local monte de Fédérale 2 et le SCA tarnais aurait dû évoluer en Pro D2 sans une véritable « arnaque » lors du match retour de la montée. Les visiteurs veulent évoluer au niveau supérieur et ce dès la saison prochaine. Un ou deux entraînements par jour, un effectif de plus d’une trentaine de joueurs professionnelle, un budget adéquat, rien à voir avec les Damiers.
Pourtant, les hommes du président Jean-Philippe Sannac veulent et vont relever le défi. Sur leurs terres de Balussou, ils comptent jouer leurs chances à fond. Ils ne prêteront pas allégeance aux seigneurs à l’oriflamme jaune et noire sans combattre.

La grande foule est attendue à Balussou

Le défi est immense. Il faudra de la solidarité, du courage et du cœur. Cela ne suffira pas si on n’y met pas de la discipline, du pragmatisme et de la rigueur. À ce niveau, chaque faute se paye cash et le planchot chauffe vite. Albi, depuis le début de la saison, c’est 40 points en moyenne infligés aux adversaires, c’est dire si la barre est haute. Pourtant, on sent une forme de sérénité dans les propos des joueurs et de l’encadrement Ariégeois : « On ne va pas s‘échapper. C’est pour jouer des matches comme ceux-là que nous sommes montés ». Il y a toutefois loin des intentions et de la réalisation de ses désirs et les visiteurs seront sans contestation possible les favoris d’une rencontre qui, sur le papier, semble bien déséquilibrée.
Cet événement devrait attirer la grande foule au stade Balussou. C’est en effet la première fois de leur histoire que les Damiers seront opposés à une équipe 100 % professionnelle. Les supporters du SC Pamiers, les amateurs de rugby et, au-delà, les amoureux du sport, se donneront rendez-vous au stade Balussou afin de soutenir le porte-drapeau du rugby ariégeois. À l’issue de la rencontre une bodega ouverte à tous prolongera la fête pour une soirée conviviale.

Composition: Pradaud en 12!

Pour contrer les Albigeois, les coaches appaméens ont fait le pari d’une équipe audacieuse avec l’habituel troisième ligne aligné dans la ligne des trois quarts.
1. Tekassala, 2. Khalkhal, 3. Gilardon-Paz ; 4. Valcu, 5. Pannizo ; 6. Kemayou, 7. Pécrix (cap.), 8. Gatti ; 9. Sentenac (m), 10. Boscus (o) ; 11. Garcia, 12. Pradaud, 13. Tagotago, 14. Guitoune ; 15. Bertro.
Remplaçants. 16. Laforgue ; 17. Piorkowska ; 18. Jean Boulbès ; 19. Laberty ; 20. C. Casenave ; 21. A. Casenave ; 22. Walancik ; 23. Terriou.      

Michel Rieu

 

Le SC Albi s'attend à «un bon test»

  • Les Appaméens devront se méfier des charges de Mohsen Essid./ Photo DDM.

Les Appaméens devront se méfier des charges de Mohsen Essid./ Photo DDM.

Publié le 

Comme partout, les hommes de Mela et Wanin vont être attendus avec les honneurs dus à leur réputation. Tout l'enjeu, comme à Oloron, consiste à ne pas tomber dans le piège d'adversaires désireux de montrer qu'ils ont le niveau. Les Albigeois sont attendus sur leur capacité à assumer leur statut et leurs ambitions à l'extérieur, ce qui n'avait pas toujours été le cas la saison dernière avec quatre défaites qui avaient pesé lourd en fin de saison. «Les matches à l'extérieur sont différents, notamment au niveau de la stratégie, estime Jérémy Wanin, le coentraîneur du SC Albi. On est dominateur sur le papier mais il faut que l'on soit capable de tenir le ballon, contrairement à ce qui s'est passé à Oloron. On n'a pas eu de ballon pendant 60 à 70 % du temps. Sans combat ni agressivité, on ne peut rien mettre en place. Il faut d'abord être présent dans les rucks et sur les phases de conquête. Ce match à Pamiers va être un bon test par rapport à l'état d'esprit de l'équipe, avant deux rencontres à domicile pour finir ce bloc.»

Sans le capitaine et leader de touche

Ce soir, Albi sera privé de son capitaine et de son leader de touche, Matthieu André, victime d'une entorse avec arrachement osseux face à Lavaur. Mais Jérémy Wanin ne se dit pas inquiet. «Il devrait revenir lors du prochain bloc, mais nous avons des joueurs qui peuvent assumer ce rôle. Ils l'ont démontré face à Lavaur». Autres absences, celles de Patrick Toetu (entorse cervicale), Lucas Vaccaro (épaule), Paul Farret en phase de reprise, Jean-Jacques et El Ghoul en rééducation à Capbreton.

      

LaDepeche.fr

 

Pamiers. Mathias Lledos, entraîneur des avants des Appaméens : «Il faut espérer que le cœur, le courage, la solidarité fassent la différence»

 

Mathias Lledos serein avant le choc de ce soir./ Photo DDM. Sébastien Batteux.

Mathias Lledos serein avant le choc de ce soir./ Photo DDM. Sébastien Batteux.

Publié le  , mis à jour 

 

L'entraîneur des avants appaméens, Mathias Lledos donne son point de vue avant le gros test que vont passer les Damiers ce soir face à Albi.

Comment s'est passé l'après- match de Mauléon ?

Comme après une défaite à la maison, la première de l'année. On ne s'y attendait pas, on a pris un coup de massue. Cela nous a permis de savoir où est notre place, qui est celle d'un promu, avec des joueurs qui ont déjà le niveau et d'autres qui ne l'ont pas encore. On a fait un état des lieux de l'équipe et du club.

Le prochain adversaire, c'est l'ogre albigeois. On ne prépare pas ce genre de rencontre comme les autres.

Quand on doit rencontrer une équipe de ce calibre, c'est plus facile parce qu'on ne sait pas trop ce qui va nous arriver. Donc, on se concentre et on se concerne beaucoup plus. Dans la préparation, on ne va rien changer, les joueurs sont déjà prêts.

Justement, quels sont vos objectifs pour cette rencontre ?

Le seul objectif envisageable, c'est bien entendu la victoire. Je pense qu'on a le groupe pour y parvenir. Après, il va y avoir un environnement spécial, l'arbitrage, le public qui sera nombreux. C'est deux mondes différents qui vont se rencontrer. Albi possède un groupe d'une trentaine de pros qui s'entraînent deux fois par jour. Nous comptons parmi nos joueurs quelques éléments qui ont connu ce niveau, nous ne sommes pas plus inquiets que ça. Si nous ramenons notre charge d'entraînement à la semaine, on s'entraîne 27 minutes par jour, répartis sur 3 séances hebdomadaires. Il faut espérer que le cœur, la solidarité, le courage fassent la différence.

Tu connais ce niveau que tu as quitté il n'y a pas si longtemps. Que penses-tu du fait que le rugby permette d'opposer des pros à des semi-pros. Quand on parle de sécurité, de santé des joueurs, ne sommes-nous pas à la limite du raisonnable ?

Je n'entrerais pas dans ce débat. Si des clubs comme Pamiers veulent un jour postuler à aller plus loin, il faut bien s'opposer à des pros. C'est, à nous, en pleine connaissance de cause, d'aligner des joueurs préparés en conséquence. Nous avons des éléments déjà prêts. Nous avons aussi 35 joueurs, mais tous n'ont pas encore le niveau exigé par le haut du tableau de la Fédérale 1. Nous alignerons ceux qui peuvent relever le défi, notamment sur les postes de devant où notre recrutement a été axé pour cela avec l'arrivée de joueurs au statut pro.

L'infirmerie était copieusement garnie. Peut-on s'attendre à quelques retours ?

Notre groupe est suffisamment étoffé. Les meilleurs du moment joueront. L'infirmerie se vide mais ce n'est pas pour cela que les garçons vont postuler automatiquement. Il va falloir que tout le monde se gagne la place.

On sent dans cette dernière réponse une pointe de coquinerie de la part du coach qui, semble-t-il, ne souhaitait pas trop en dire sur la composition de l'équipe qui sera amenée à évoluer en fin d'après-midi (voir par ailleurs).

Recueillis par M. R


Résultat :

PAMIERS 20 26 S.C. ALBI

Pamiers héroïque face à Albi, du grand rugby

 

En fin de match, Laforgue et les Appaméens ont cru pouvoir renverser le cours du match./ Photo DDM, Sébastien Batteux.

En fin de match, Laforgue et les Appaméens ont cru pouvoir renverser le cours du match./ Photo DDM, Sébastien Batteux.

Publié le  , mis à jour 

      

Le premier duel des SCA de l'histoire du rugby a tenu toutes ses promesses, samedi soir à Pamiers, dans le cadre du championnat de France de Fédérale 1. Retour sur ce match haletant qui aurait tout aussi bien pu tourner à l'avantage du petit poucet ariégeois face à l'ogre tarnais, leader incontesté de la poule.

Les adjectifs se bousculent. Héroïque, formidable, extraordinaire, pour tout dire le Sporting-Club appaméen a été grand. Il s'est hissé à la hauteur de son prestigieux adversaire albigeois. Certes, il a souffert en mêlées face aux monstres tarnais, il a même dû y concéder un carton jaune. Mais quel courage, quelle abnégation de la part des Damiers qui ont considérablement élevé leur niveau. Le public a même rêvé de la victoire durant les derniers instants. Hélas, malgré un bel engagement et une grosse énergie, les hommes du président Sannac ne renverseront pas la vapeur. Le point de bonus devrait les satisfaire, il est amplement mérité et le public, qui a attendu la sortie des joueurs pour les ovationner, ne s'y est pas trompé.

Les visiteurs ouvrent la marque sur une pénalité de Russel (0-3, 3e). Le SCA ne s'en laisse pas compter et mène une offensive par ses avants ; Panizzo est à la conclusion d'un essai que transforme Boscus (7-3, 25e). Russel réduit l'écart (7-6, 18e), les deux équipes se rendent coup pour coup. Pamiers subit beaucoup en mêlée où il n'est pas épargné par l'arbitrage. Russel a donc les occasions et ne se prive pas de gonfler le score (23e, 32e) pour un score au repos de 10-12 en faveur des visiteurs. Le SCA résiste, Albi se la joue semble-t-il tranquille, se reposant sur le buteur maison.

Pamiers à l'offensive en 2e mi-temps

Après avoir enregistré du sang neuf, les Appaméens entament tambour battant le second acte. Ils bousculent leurs adversaires et A. Casenave concrétise en passant un magnifique drop qui les met en tête (13-12, 51e). Albi reprend ensuite l'avantage par l'intermédiaire de l'ailier Decrop qui marque en bout de ligne le premier essai des Tarnais ; Boulogne transforme (13-19, 58e). Dix minutes plus tard, après un coup du sort et un splendide déboulé de Guitoune sur son aile invalidé par l'arbitre de touche, Boulogne récupère un ballon cafouillé en touche par son alignement et s'en va marquer entre les perches un essai qu'il transforme lui-même (13-24, 67e).

Les Damiers se lancent alors à l'offensive. Ils occupent le camp tarnais, jouent des pénaltouches. Boulogne loupe son dégagement, Bertro relance, redresse sa course et sert Guitoune qui plonge en coin. Le public de Balussou est debout. A. Casenave transforme du bord de touche pour offrir à ses copains le point de bonus défensif (20-26, 78e). Pamiers se remet à y croire. Les dernières minutes se passent près de la ligne albigeoise. Les Ariégeois ouvrent les vannes, le public est debout, l'exploit est tout proche mais les Tarnais tiennent le coup (20-26).

Du grand rugby, de l'émotion, une dramaturgie digne des plus grands auteurs. Les hommes du président Sannac doivent renouveler ce genre de performance et ils prouveront ainsi que leur place est bien en Fédérale 1. Le public estimé à 2000 personne a apprécié, il a été conquis, il en redemande.


Florian Khalkhal : «On peut presque avoir des regrets»

Benoît Marfaing (manager général de Pamiers) :

«Je suis content d'avoir vu mon équipe évoluer sans complexes. On a été intéressant, on tient jusqu'à l'heure de jeu et ce coup du sort sur un ballon positif. Je suis très fier des garçons. On s'était fixé des objectifs dans la semaine, on avait à cœur de se racheter, surtout au niveau du cœur et de l'envie, par rapport au match de Mauléon. Les joueurs ont répondu présent. Il faut continuer à bosser et ne plus regarder derrière. J'espère qu'on ira chercher quelque chose à Graulhet.»

Arnaud Mela (entraîneur d'Albi) :

«Il faut d'abord féliciter Pamiers. Ils avaient préparé le match à merveille et il a fallu se mettre en face. C'était très dur. On n'a pas gagné tous nos duels parce que Pamiers était très costaud, très fort. Félicitations à mes joueurs également car ce genre de match n'est pas simple à jouer. Notre conquête en mêlée nous a fait du bien, sans ça on n'aurait pas gagné. L'an dernier, ce match on l'aurait sans doute perdu. Je suis content de l'état d'esprit des joueurs. On a vu un bon match avec beaucoup d'intensité.»

Alban Casenave (demi-de-mêlée de Pamiers) :

«On avait à cœur de se racheter par rapport à notre dernière sortie. Se rattraper vis-à-vis du public, des bénévoles, du président et, surtout, vis-à-vis de nous-mêmes. On fait une belle partie. On n'a pas à rougir face à cette équipe qui va jouer le très haut du tableau. On échoue à 6 points. Avec un peu plus de réussite ça aurait même pu tourner en notre faveur. On a fait une belle partie.»

Florian Khalkhal (talonneur de Pamiers) :

«On s'était promis de réagir. On savait que si on ne mettait pas du combat, on n'allait pas exister. Sur la fin, on peut presque avoir des regrets. Sur le match, on arrive à tenir le ballon, à jouer, on n'a pas été ridicules. On peut être fiers du groupe. Ça nous permet de retrouver de la confiance. Il faut continuer sur cette lancée.»

Jean-Philippe Sannac (président de Pamiers) :

«Ce n'est pas passé loin. Franchement, félicitations aux joueurs. Ils s'y sont filés (sic) comme des fous. Ils ont rattrapé le match de Mauléon qui nous était resté en travers de la gorge. On a tenu la dragée haute à cette belle équipe d'Albi. Je suis fier. On s'est prouvé qu'on était une bonne petite équipe. J'espère que ça augure de belles choses pour la suite.»


Le chiffre : 1er point perdu par Albi

Victorieux de leurs trois premiers matches à chaque fois avec le bonus offensif, c'est la première fois que les Albigeois ne font pas le plein de points.


Albi-Pamiers : 26-20

(M-T : 10-12). Arbitre de champ : M. Julien Andreani. Arbitres de touche : MM. Rémi Janotto et Laurent Breil. Représentant fédéral : M. Erick Lassus. Superviseur fédéral : M. Mme Christine Hanizet.

Pour Pamiers : 2 essais de Panizzo (12e) et Guitoune (78e) ; 2 transformations de Boscus et A. Casenave, 1 pénalité de Boscus et 1 drop d'A. Casenave.

Pour Albi : 2 essais de Decrop (58e) et Boulogne (67e) ; 2 transformations de Boulogne et 4 pénalités (3e, 18e, 23e, 32e) de Russell.

SC PAMIERS. Tekassala, Khalkhal, Gilaron-Paz ; Panizzo, Valcu ; Pecrix (cap.), Kemayou, Gatti ; Sentenac (m), Boscus (o) ; Garcia, Pradaud, Tagotago, Guitoune ; Bertro. Sont entrés en jeu : Laforgue, Piorkowska, Jean Boulbes, Laberty, Walencik, A. Casenave, C. Casenave, Terriou.

Cartons jaunes : Tagotago (18e), TeKassala (40e + 3).

SC ALBI. Escur, Feltrin, Chocou ; Gaillard, Guillaume ; Pardhakthy, Calas, Essid ; Magnaval (m), Russell (o) ; Decrop, Petre, Mafi, Nabaro ; Caminati. Sont entrés en jeu : Castant, Dedieu, Tavalea, Veyrac, Boulogne, Vasui.

Carton jaune : Chocoou (25e).

Pamiers joue les yeux dans les yeux avec AlbiGarcia (à droite) et les Appaméens ont failli surprendre Calas et les Albigeois./ Photo DDM, Sébastien Batteux

 

Garcia (à droite) et les Appaméens ont failli surprendre Calas et les Albigeois./ Photo DDM, Sébastien Batteux

Publié le  , mis à jour 

Avant le match, le promu appaméen, battu chez lui il y a quinze jours par un autre promu, Mauléon, redoutait une correction face à l'ogre albigeois. Au bout des 80 minutes, il se satisfait à peine du point de bonus défensif amplement mérité (défaite 20-26). «Sur la fin, on peut presque avoir des regrets» avoue le talonneur ariégeois Florian Khakkhal. Après un parcours sans faute depuis le début de saison, les Albigeois se sont heurtés à des Damiers morts de faim. «On avait à cœur de se racheter par rapport à notre dernière sortie. Se rattraper vis-à-vis du public, des bénévoles, du président et, surtout, vis-à-vis de nous-mêmes». Rentré au repos à la place de Boscus, blessé, Alban Casenave a été à l'image de ses copains, épatant. Du bord de touche, il transforme le dernier essai de Guitoune sans trembler pour offrir un point à ses couleurs et, surtout, une fin de match haletante.

Arnaud Mela : «La mêlée nous a sauvés»

Jusque-là, les Tarnais avaient semblé maîtriser les débats. Semblé seulement. Dominateurs, ils ne mènent que 12-10 au repos, se contentant des points au pied de Russell au lieu d'enfoncer le clou dans leurs périodes fortes. Les joueurs d'Arnaud Mela n'ont jamais réussi à se débarrasser des sangsues ariégeoises.

«Il faut d'abord féliciter Pamiers, salue l'entraîneur tarnais. Ils avaient préparé le match à merveille et il a fallu se mettre en face. C'était très dur. On n'a pas gagné tous nos duels parce que Pamiers était très costaud, très fort. Félicitations à mes joueurs également car ce genre de match n'est pas simple à jouer. Notre conquête en mêlée nous a fait du bien, sans ça on n'aurait pas gagné». Pour la première fois de la saison, Albi ne prend pas le point de bonus offensif. Malmené, le leader s'en sort sans dommages. «L'an dernier, ce match, on l'aurait sans doute perdu». Arnaud Mela souffle. Pamiers enchaîne un troisième revers de suite mais a sans doute réussi son «match référence.» «Je suis content d'avoir vu mon équipe évoluer sans complexes» explique Benoît Marfaing, le manager général appaméen. Le mot de la fin au président ariégeois Jean-Philippe Sannac : «On a tenu la dragée haute à cette belle équipe d'Albi. Je suis fier. On s'est prouvé qu'on était une bonne petite équipe. J'espère que ça augure de belles choses pour la suite.»

Pamiers a joué les yeux dans les yeux avec l'ogre albigeois.


Lionel Lasserre


Voir tous les évènements

Commentez l’évènement

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

ELECTION DU TALENT DU MATCH

Choisissez le joueur qui, selon vous, a été le talent des matchs

PAMIERS - TARBES et PAMIERS - CASTANET

CONSULTEZ LE DERNIER DAMIER

Pour consulter les numéros précédents :

Rubrique Infos, Docs et Boutique puis "documents"

PARTENARIAT

Dernières photos

ESPOIRS F1 : PAMIERS Vs CASTANETESPOIRS F1 : PAMIERS Vs CASTANETESPOIRS F1 : PAMIERS Vs CASTANETESPOIRS F1 : PAMIERS Vs CASTANETESPOIRS F1 : PAMIERS Vs CASTANET

Infos de mon réseau

Actualités de mon réseau

Résultats du weekend 01-12-2019

publiée par : - FOIX (9) - 02 décembre 2019

Résultats du weekend 24-11-2019

publiée par : - FOIX (9) - 25 novembre 2019

LIGUE OCCITANIE - COMMISSION MÉDICALE - Protocole Commotion

publiée par : - FOIX (9) - 20 novembre 2019