FEDERALE 1 : PAMIERS Vs LAVAUR

Cette fois, nos équipiers premiers n'ont pas d'autre choix que de remporter la victoire face à Lavaur s'ils veulent espérer se sortir de la zone de relégation.
Les vauréens occupent actuellement la 8ème place avec 24 points alors que nos damiers n'en comptabilisent que 18.
Les résultats de certaines rencontres du week end seront aussi intéressants à suivre :
ALBI Vs OLORON
GRAULHET Vs BAGNERES
FLEURANCE Vs MAULEON
BLAGNAC Vs LANNEMEZAN
ST SULPICE Vs TARBES

Pour cette victoire indispensable notre équipe fanion aura besoin de tous ses supporters #tousennoiretblanc !!!
Allez #sportingpamiers 🖤🤍🖤🤍💥💥💥💥💥💥💥🏉

Dès 18h30, ouverture des espaces restauraion avec sandwiches et bodega proposés par l' Hôtel de France

Pamiers. Lavaur, première étape de l’opération maintien

  • Olivier Bertro devrait retrouver le poste d’arrière./Photo DDM. Sébastien Batteux.

      Olivier Bertro devrait retrouver le poste d’arrière./Photo DDM. Sébastien Batteux.

Publié le 

Le Sporting-Club appaméen poursuit sa quête en Fédérale 1. Il y fait bonne figure, accroche les meilleurs, à aussi quelques absences. Sa position au classement est inconfortable et le manque de points patent. Avec cette nouvelle année qui coïncide pratiquement avec la phase retour, les hommes du président Jean-Philippe Sannac doivent se montrer beaucoup plus pragmatiques, prendre les points quand ils se présentent. Personne ne leur en voudra d’éventuellement gagner "sale", sauf quelques grands esthètes utopistes. Des points, c’est tout ce qu’il faut souhaiter au seuil de cette nouvelle année.

Gatti et Turashvili absents, de nombreux retours

Le groupe a perdu le talonneur expérimenté Otar Turashvili (saison terminée), qui a été opéré récemment, et Cédric Gatti, lui aussi passé par la case chirurgicale, qui en a pour quelques semaines. Il enregistrera sûrement des retours, notamment ceux d’Antoine Lafforgue, de Florian Khalkhal et de l’expérimenté Elvis Tékassala. Une première ligne complète, ce n’est pas rien. Derrière, Olivier Bertro pourrait retrouver le poste d’arrière. On n’est pas à l’abri de quelques surprises lors de l’annonce de la composition définitive.

Les Damiers s’étaient montrés conquérants lors du match aller mais avaient vu, finalement, la victoire leur échapper et s’étaient contentés du bonus défensif (défaite 21-18). Le public est espéré nombreux pour soutenir le SCA dans son opération maintien. Il a besoin de supporters fidèles, qui poussent derrière eux, notamment lors des périodes difficiles. Balussou doit être inconditionnellement derrière son équipe.

Bodéga pour la troisième mi-temps.- La traditionnelle bodega, proposée par Philippe Raja et son équipe de l’Hôtel de France, animera la troisième mi-temps.

      Michel Rieu

 

Résultat :

PAMIERS 23 11 ASV LAVAUR

Trois mois après, le SCA reprend espoir

Laforgue n’avait plus joué depuis deux mois et demi et a réussi une rentrée plus qu’encourageante./ Photo DDM. Sébastien Batteux.

  • Laforgue n’avait plus joué depuis deux mois et demi et a réussi une rentrée plus qu’encourageante./ Photo DDM. Sébastien Batteux.
    Sentenac trouve la faille entre deux défenseurs tarnais./ Photo DDM. Sébastien Batteux.
  • Sentenac trouve la faille entre deux défenseurs tarnais./ Photo DDM. Sébastien Batteux.
    La puissance et l’envie de Pradaud./ Photo DDM. Sébastien Batteux.
  • La puissance et l’envie de Pradaud./ Photo DDM. Sébastien Batteux
    Arrêts de jeu, Pamiers défend sa ligne bec et ongles./ Photo DDM. Sébastien Batteux.

      . Arrêts de jeu, Pamiers défend sa ligne bec et ongles./ Photo DDM. Sébastien Batteux.

Publié le  , mis à jour 

Mission accomplie pour les Appaméens. Il fallait gagner, c’est fait. Il y a bien longtemps que les Damiers n’avaient pas montré ce visage conquérant et pragmatique. Quand les hommes du président Sannac ont possédé le ballon, ils ont montré de bien belles choses. Lavaur a contesté leur suprématie par moments, Pas suffisant pour les Tarnais. Si tout n’a pas été parfait pour les hommes de l’entraîneur-joueur (et capitaine) Benoît Marfaing, ils ont renoué avec le succès. Le premier depuis la victoire à Graulhet le 13 octobre. Au-delà du résultat, il est porteur d’espoir.

Si les visiteurs ouvrent le score consécutivement à une pénalité de Mouysse (0-3, 3e), les Appaméens lancent une offensive de grande envergure. Après plusieurs pénétrations et renversements, l’ailier Garcia plonge victorieusement en coin. Du bord de touche, Boscus transforme (7-3, 7e). Le buteur ariégeois passe une pénalité pour donner un peu de marge aux Ariégeois (10-3, 11e). Le jeu s’équilibre, Lavaur confisque le ballon et réduit l’écart suite à une nouvelle réalisation de Mouysset (10-6, 20e). Le reste de la seconde période voit Lavaur faire le forcing car le SCA évolue à 14 (carton jaune à Tekassala, 25e). Une fois revenus à effectif complet, les locaux reprennent leur domination mais sans réussir à concrétiser au tableau d’affichage (10-6 à la mi-temps).

En deuxième période, les hommes du président Jean-Philippe Sannac prennent les choses en main et font le break grâce à deux nouvelles réalisations de Boscus (44e, 48e ; 16-6). Au plus fort de la domination appaméenne le SCA se retrouve à nouveau à 14 (carton jaune pour Lledos). Lavaur en profite, investi le camp adverse et le demi de mêlée Etcheverry s’infiltre rageusement pour marquer et redonner espoir aux visiteurs (16-11, 60e). Un dernier coup de collier permet aux Appaméens de se mettre à l’abri. Maul monstrueux de 30 m, sortie dans le bon tempo, transversale de Boscus pour Tagotago de l’autre côté du terrain qui récupère, se défait du dernier défenseutr avec virtuosité et inscrit l’essai libérateur. Nouvelle transformation de Boscus, 23-11 Pamiers se met à l’abri (64e). Dans les dernières minutes, les visiteurs obligent les Damiers à résister à 5m de leur ligne. Touches, mêlées, le SCA résiste à tout, récupère une dernière pénalité et prive ainsi les Tarnais du point de bonus défensif.

Il était temps, trois mois après, le cœur léger, d’aller saluer cette nouvelle année qui vieillit nos amitiés sans vieillir nos cœurs et de se perdre (un peu) dans les effluves de la bodega balusouéenne. Le SCA reprend espoir.

(M-T : 10-6). Arbitre de champ : M. Mikaël Simon (Ligue Provence Alpes Côte d’Azur). Juges de touche : MM. Philippe Milani (Ligue Nouvelle Aquitaine) et Julien Camus (ligue Occitanie). Représentant fédéral : M. Michel Argueso (Ligue Nouvelle Aquitaine).

Pour Pamiers : 2 essais de Garcia (7e) et Tagotago (64e) ; 2 transformations et 3 pénalités (11e, 44e, 48e) de Boscus.

Pour Lavaur : 1 essai de Etchevrry (60e) et 2 pénalités de Mouysset (3e, 20e).

SC PAMIERS. Tekassala, Lafforgue, Teriou ; Panizzo, Valcu ; Laberty, Lledos, Pradaud ; Marfaing (m ; cap.), Boscus (o) ; Garcia, C. Casenave, Walencik, Tagotago ; Bertro. Sont entrés en jeu : Marcelin, Khalkhal, Brody, Kemayou, Pecrix, Sentenac, A. Casenave, Gillardon-Paz.

Cartons jaunes : Tekassala (25e) et Lledos (58e).

LAVAUR. Rodriguez, Trassoudaine, Brou ; Falga, Fromenteze ; Auvergnas (cap.), Cugier, Boulade ; Etcheverry (m), Mouysset (o) ; Norkowski, Hallinger, Hecker, Scozzi ; Sellier. Sont entrés en jeu : Pelissié, Pradalie, Lane, Lebrasseur, Andreu, N’Diaye, Arty, Vacaresse.

Cartons jaunes : Trassoudaine (40e) et Vacaresse (76e).

11 LAVAUR 23 SC PAMIERS

      

Michel Rieu