Se connecter
Passés
FEDERALE 1 : PAMIERS Vs GRAULHET
15
févr.
2020
2020-02-15T19:00:00+0100
2020-02-15T20:30:00+0100

FEDERALE 1 : PAMIERS Vs GRAULHET

CHAMPIONNAT DE FRANCE, 16ème journée

Le 15 févr. 2020, de 19h à 20h30
Lieu : Stade Pierre Balussou, 09100 PAMIERS SENIORS

FEDERALE 1 : PAMIERS Vs GRAULHET

Ce samedi 15, nous recevons le SC GRAULHETOIS 🔴⚫, dernier de la poule, à quatre points juste derrière le #sportingpamiers 🖤🤍, mais avec un match en moins : la réception de Lavaur, reportée pour les raison dramatiques dont cette page s'est fait l'écho.
Ce match est reporté au samedi 28 mars, de source officielle.
Le week end dernier, les Graulhétois se sont inclinés à Tarbes sur le score de 42 à 3.

La pression sera importante pour les deux équipes mais nous savons que nos
#damiers 🏁🏁 sont capables du meilleur afin de remporter la victoire qui leur permettra de préserver la suite du championnat et leur maintien.💥🏉💥🏉💥
Les supporters appaméens
#tousennoiretblanc 🔳🔲🔳🔲 sont attendus en nombre à Balussou pour encourager notre équipe 🖤🤍🖤🤍 jusqu'à la victoire !!

Nous finirons ensuite la soirée à la Bodega de l'espace restauration 🍺🍔🍟🍺🍺🍺
Allez le SCA ! Allez le #sportingpamiers !!! 🏴🏁🏴🏁⚫⚪⚫⚪


Résultat :

PAMIERS 35 19 SC GRAULHET

Pamiers. 2 SCA Graulhet 2

 

Des Appaméens heureux dans les vestiaires après ce succès capital./ Photo DDM, Sébastien Batteux.

  • . Pradaud, immense guerrier./ Photo DDM, Sébastien Batteux.Pradaud, immense guerrier./ Photo DDM, Sébastien Batteux.
  • Entré en jeu en fin de première période, Tagotago a pu apporter toute sa puissance./ Photo DDM, Sébastien Batteux.
    Entré en jeu en fin de première période, Tagotago a pu apporter toute sa puissance./ Photo DDM, Sébastien Batteux.

     Des Appaméens heureux dans les vestiaires après ce succès capital./ Photo DDM, Sébastien Batteux 

Publié le  , mis à jour 

Dans le duel entre l’avant-dernier et la lanterne rouge, le SC Pamiers remporte le match qu’il ne fallait pas perdre. Finalement, sur un score assez large même si tout n’a pas été si simple. Loin de là. Il a fallu, dans un premier temps, faire le gros dos et fatiguer l’adversaire, coriace au point de mener à la pause. Emmenés par un grand Boscus, impeccable (30 des 35 points de son équipe, une seule pénalité ratée) et un énorme Pradaud, les Damiers ont accéléré en deuxième mi-temps et ont finalement fait craquer des Tarnais dépassés par le rythme des locaux. Les hommes du président Jean-Philippe Sannac n’ont pas loupé le rendez-vous et ont franchi une première étape dans leur quête du maintien. Comme le disait un fidèle supporter : "Ils se le sont pelé". Les Ariégeois y ont mis de la solidarité, une grosse envie et un énorme cœur. Supérieurs en mêlée, où ils ne furent, malheureusement, pas récompensés à la hauteur de leur investissement, faisant jeu égal en touche, les Damiers ont tout de même souffert en première mi-temps (remportée 13-9 par les visiteurs). Boscus (7 pénalités, 2 transformations et 1 essai) veille, il sera le parfait exécuteur des hautes œuvres. Le deuxième acte est tout à leur avantage, leur permettant de remporter une magnifique victoire qui aurait pu être assortie du bonus offensif pour être parfaite.

Le buteur appaméen ouvre la marque (2e), son homologue égalise dans la foulée pour le début de la course-poursuite. Boscus frappe deux fois (13e, 18e), Dumont réplique (19e). Coup de froid sur Balussou quand Nadialobo évite un plaquage à hauteur de ses 40 m, slalome dans la défense appaméenne et marque un essai en coin de plus de 60 m ; Dumont transforme, Graulhet vire au repos avec 4 points d’avance (9-13). La seconde période des locaux est féroce. L’engagement hausse d’un ton, la qualité de jeu aussi. C’est Boscus qui concrétise au pied la domination des siens (42e, 46e, 54e). Graulhet répond par une pénalité (57e). Le plus beau est à venir. Le SCA choisi de botter en touche une pénalité. Plusieurs temps de jeu plus tard, c’est Tagotago qui plonge victorieusement derrière la ligne pour un essai splendide ; Boscus, impérial, rajoute deux points du bord de touche, le SCA fait le break. Le buteur Appaméen creuse ensuite un peu plus l’écart (64e). Dumont, pour Graulhet, passe sa dernière pénalité. Le festival continue. Alban Casenave perce, va "à la corne". D’une passe instinctive, Clément Casenave décale Boscus qui inscrit l’essai du succès des Damiers (35-19 avec la transformation de l’arrière ariégeois). Malgré les intentions louables des locaux, plus rien ne sera marqué. Il faut souligner la vaillance des visiteurs qui ont tout tenté mais n’ont pas tenu la distance. Ils méritent mieux. La satisfaction et la joie du devoir accompli pouvaient alors envahir les vestiaires appaméens. Pamiers reste en vie.

Le SCA déchainé surclasse Graulhet en deuxième mi-temps

Pamiers se déchaîne après la pause et garde espoir

(M-T : 9-13). Arbitre de champ : M. Pierre Puharre (Ligue Nouvelle Aquitaine). Arbitres de touches : MM. Florian Capelle et Pascal Raud (Ligue Occitanie). Représentant fédéral : M. Gérard Mondin (Ligue Occitanie).

Pour Pamiers : 2 essais de Tagotago (60e) et Boscus (71e) ; 2 transformations et 7 pénalités (2e, 13e, 19e, 42e, 46e, 54e, 64e) de Boscus.

Pour Graulhet : 1 essai de Nadialobo (32e) ; 1 transformation et 4 pénalités de Dumont.

Cartons jaunes : Llach (37e), Nadialobo (64e) et Delbos (79e).

SC PAMIERS. Tekassala, Marcelin, Khalkhal ; Panizzo, Brody ; Pecrix, Laberty, Pradaud ; Sentenac (m ; cap.), Jalibert (o) ; Bertro, A. Casenave, C. Casenave, Garcia, ; Boscus. Sont entrés en jeu : Montagne, Gilardon-Paz, Kemayou, Tagotago, Guitoune, Walencik, Séguéla, Teriou.

Cartons jaunes : Laberty (35e), Khalkhal (40e), Tekassala (52e).

GRAULHET. Kaikatsisvili, Berail, Demasi ; Llach, Regnier (cap.) ; Montels, Gilbert, Armengaud ; Fraysse (m), Icart (o) ; Nadialobo, A. Montboussous, J. Montboussous, Delbos ; Dumont. Sont entrés en jeu : Navarro, Ferlus, Foudoux, Oro, Orsi, Pujol, Planes, Crepels.  

Michel Rieu

Marfaing : "On se fait encore peur"

 

Tekassala a mené quelques charges dévastatrices./ DDM, Sébastien Batteux.

  • Tekassala a mené quelques charges dévastatrices./ DDM, Sébastien Batteux.
    Alban Casenave prend de vitesse la défense tarnaise et permet le décalage pour l’essai de Boscus./ Photo DDM, Sébastien Batteux.

      Alban Casenave prend de vitesse la défense tarnaise et permet le décalage pour l’essai de Boscus./ Photo DDM, Sébastien Batteux.

Publié le  , mis à jour 

Jean-Philippe Pradaud (troisième ligne de Pamiers) : "On le sait, on doit gagner tous nos matches à la maison. Ce sont les plus importants. On a du mal à concrétiser en attaque même si on défend bien et fort. J’essaye de mettre l’équipe dans l’avancée le plus possible. Il fallait gagner, c’est fait. Il faut montrer à tout le monde qu’on n’est pas montés pour rien. On a largement le niveau. C’est une victoire importante pour la confiance."

Romain Boscus (arrière de Pamiers ; auteur de 30 points) : "Ma performance individuelle est anecdotique. On avait une mission. Celui qui perdait avait de grands risques d’être condamné. À la maison, on se devait de gagner. C’est fait même si on est encore très indisciplinés, ce qui permet à Graulhet de rester dans le coup. En deuxième mi-temps, on a remis les choses dans l’ordre. Le score large est anecdotique. On est toujours déterminés mais, je le répète, on est trop indisciplinés et la moindre erreur se paye cash. Il nous faut gagner les trois matches chez nous, ce qu’on ramènera de l’extérieur sera du bonus. On va savourer avant d’aller à Saint-Sulpice."

Jean-Philippe Sannac (président de Pamiers) : "Notre première mi-temps est laborieuse, on envoie plus de jeu en deuxième où les garçons se sont remis la tête à l’endroit. Ça fait plaisir même si on est toujours autant sanctionnés, c’est notre lot du dimanche. Il faut croire au maintien, on a fait un pas de plus. Les joueurs ne se sont pas mis la tête au fond du sceau quand on a eu tous ces cartons face à cette équipe accrocheuse. Félicitations. Quand on envoie du jeu, on est quand même une belle petite équipe."

Benoît Marfaing (manager de Pamiers) : " On se fait encore peur en première mi-temps. On sait qu’on n’est pas en confiance et, face à une équipe qui avait le même statut que nous, c’était très fragile. On savait que si on les laissait coller au score, ça allait être difficile. Ce qui est intéressant, c’est l’état d’esprit du groupe qui a su inverser le scénario pour se détacher au score. On sait qu’on est bons quand on a des ballons rapides et de l’avancée. Il faut se nourrir de ça et garder cet état d’esprit avant d’aller à Saint-Sulpice."

Jean-Christophe Bacca (coentraîneur de Graulhet) : "Je suis plutôt content de l’état d’esprit. On était passé à travers toute la première mi-temps de Tarbes avant de faire jeu égal en deuxième mi-temps. J’avais dit à me joueurs de ne pas avoir de regrets sur l’engagement. C’est ce qu’ils ont fait. On a tenu la dragée haute à Pamiers qui était dans la même situation que nous. Les cartons et la discipline ont pesé. On se rend compte qu’on n’arrive pas à jouer en infériorité numérique ce qu’a réussi à faire à peu près convenablement Pamiers. Le match se fait là-dessus entre deux équipes qui se valent mais une qui gère mieux ses temps faibles que l’autre. On le paye cash. 

Recueillis par Lionel Lasserre

Le SC Pamiers reste dans la course au maintien

  • Jean-Philippe Pradaud a emmené tous ses coéquipiers dans son sillage surpuissant./Photo DDM, Sébastien Batteux 
    Jean-Philippe Pradaud a emmené tous ses coéquipiers dans son sillage surpuissant./Photo DDM, Sébastien Batteux

Publié le  , mis à jour 

Samedi soir, à la mi-temps, les visages sont graves dans les tribunes du stade Balussou. Menés 9-13 par Graulhet, lanterne rouge, les Ariégeois sont au bord du précipice. Tout le monde le sait, ce duel entre l’avant-dernier et le dernier est quasiment décisif. Le perdant sait que son avenir va sans doute se jouer dans les quarante dernières minutes. La révolte des Appaméens fait logiquement plier les Tarnais pour, finalement, un (large) succès 35-19 qui garde les Damiers en vie dans la course au maintien.

Dos au mur, les hommes du président Sannac n’ont pas flanché sous la pression. "Ce qui est intéressant, c’est l’état d’esprit du groupe qui a su inverser le scénario pour se détacher au score", savoure Benoît Marfaing. Pourtant, le manager général du SCA sait que tout est et reste fragile. Empruntés, fébriles, en manque évident de confiance, ses hommes ont une nouvelle fois alterné le bon et le moins bon. En limitant les pertes de balle en seconde période, les Ariégeois se sont ouvert les espaces, ont enchaîné les temps de jeu rapides pour inscrire deux très beaux essais. "Quand on envoie du jeu, on est quand même une belle petite équipe", résume le président Sannac.

Emmenés par un Boscus qui a sans doute réalisé sa meilleure prestation de la saison samedi soir (30 points sur 35 mais, surtout, excellent dans le jeu au pied et sur les relances) et un Pradaud en mode bulldozer, les Appaméens enregistrent un deuxième succès de suite sur leur pelouse après des semaines compliquées. Avec encore trois matchs chez eux (Blagnac, Lannemezan et, surtout, Bagnères lors de la dernière journée) et trois déplacements à Saint-Sulpice, Fleurance et Tarbes, le SCA sait que sa marge de manœuvre est limitée mais bien réelle.

Il faut absolument régler l’indiscipline

Les Damiers ont leur destin en main. Mais, pour s’en sortir, ils vont surtout devoir régler la discipline.

Encore une fois, samedi soir, ils ont payé cher leur manque de maîtrise. Jouer à 15, voilà le défi lancé pour cette fin de saison. Une indiscipline qui oblige chaque fois le staff à remodeler son groupe. Si Pamiers récupère des joueurs (encore beaucoup de blessés) et gère son indiscipline, tous les espoirs lui sont permis. Tous les promus le savent, la première saison en Fédérale 1 est toujours extrêmement compliquée. Pamiers a montré qu’il avait sa place à ce niveau. "Il faut montrer à tout le monde qu’on n’est pas montés pour rien, insiste Jean-Philippe Pradaud. On a largement le niveau. C’est une victoire importante pour la confiance." À 9-13 au repos, le SCA était proche de l’échafaud. À la fin du match, les Ariégeois avaient retrouvé la hargne. Pamiers n’est pas mort.      

Lionel Lasserre


Voir tous les évènements

Commentez l’évènement

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

ELECTION DU TALENT DU MATCH

Choisissez le joueur qui, selon vous, a été le talent des matchs

PAMIERS - TARBES et PAMIERS - CASTANET

CONSULTEZ LE DERNIER DAMIER

Pour consulter les numéros précédents :

Rubrique Infos, Docs et Boutique puis "documents"

PARTENARIAT

Dernières photos

FEDERALE 1 : ALBI Vs PAMIERSFEDERALE 1 : ALBI Vs PAMIERSFEDERALE 1 : ALBI Vs PAMIERSFEDERALE 1 : ALBI Vs PAMIERSFEDERALE 1 : ALBI Vs PAMIERS

Infos de mon réseau

Actualités de mon réseau

Résultats du weekend 16-02-2020

publiée par : - FOIX (9) - 17 février 2020

Coupe des CD U16 & U19

publiée par : - FOIX (9) - 14 février 2020

Coupe des CD U16 & U19

publiée par : - FOIX (9) - 05 février 2020