Envie de participer ?

Résultat :

PAMIERS 40 22 SC MAZAMETAIN

Dépêche du Midi - Publié le 05/10/2020 à 05:11 , mis à jour à 08:31

Voilà maintenant 7 mois que Balussou n’avait pas accueilli un match officiel des Damiers. Pour leur retour, les Appaméens n’ont pas raté le rendez-vous. Après une préparation estivale de qualité, les hommes d’Eric Mercadier ont vécu un dernier mois chaotique entre Covid-19 et reports. Face à une équipe de Mazamet qui, elle, a déjà joué un match de championnat… le 13 septembre (perdu à La Seyne), les questions étaient nombreuses. La victoire 40-22 a rassuré joueurs et dirigeants. 4 essais inscrits, il y a bien longtemps que le SCA n’avait pas réussi une prestation offensive comme celle d’hier. Face à des Tarnais accrocheurs et pas loin de faire douter les "noir et blancs" sur la fin, il ne faut pourtant pas bouder son plaisir.

Avec 4 recrues dans son XV de départ, le SCA souffre en début de rencontre. La puissance de son pack permet à Mazamet de s’installer dans le camp ariégeois. Mais Pamiers résiste et "gratte" deux ballons au sol plus que précieux. Boscus (7e) répond à Cazes (4e). Pamiers tente mais Pamiers perd le ballon. Au bout, l’ouvreur tarnais s’écroule en coin pour le premier essai du match (3-8, 13e). Peu à peu, l’équipe du président Sannac trouve ses repères collectifs. Le pack se rebelle. Mêlée enfoncée, Boscus trouve le poteau extérieur sur la pénalité (17e). Touche aux 10 m, tout le monde se resserre et Fourie valide le travail de ses copains (10-8, 22e). Le SCA passe devant et ne sera plus rejoint. Mazamet est dans les cordes et encaisse dans la foulée un essai de Tagotago après une action d’envergure des Damiers. Du bord de touche, Boscus ne tremble pas (17-8, 25e). Pamiers fait souffrir des visiteurs asphyxiés. Face aux perches, la mêlée mazamétaine est emportée par la bourrasque. Boscus se régale, 23-8 au repos, le SCA a fait le plus dur.

Surtout que, dès le retour des vestiaires, les Damiers gardent le rythme. Le capitaine Pécrix trouve la faille et s’en va inscrire un nouvel essai entre les perches (30-8, 41e). La note commence à être salée pour les Tarnais. À tel point que le bonus offensif peut être envisagé pour les locaux. La suite sera plus compliquée pour les Ariégeois. Malgré un gros déficit en touche (4 ou 5 ballons perdus sur ses lancers), Mazamet remet peu à peu le nez à la fenêtre. La dynamique change de camp. Après plusieurs temps de jeu, les visiteurs emportent tout sur leur passage, M. Le Gall accorde un essai de pénalité logique (30-15, 57e). Et si Mazamet revenait ? Quand Cazes (tous les points de son équipe) s’affale dans l’en-but, le vent semble tourner (30-22, 70e). Dix minutes à jouer et le suspense est relancé. Mais Ducousso ajuste une pénalité qui fait définitivement basculer le match (33-22, 73e). Cerise sur le gâteau pour les Ariégeois, à deux minutes de la fin, l’international roumain Chirica prend ses jambes à son cou pour inscrire le dernier essai de la partie. 40-22, Pamiers lance parfaitement sa saison. Il n’y a ni bonus offensif pour les Ariégeois, ni bonus défensif pour les Tarnais.

7 mois après, le SCA a enfin rejoué. Il faut en profiter. Tout ce qui est pris n’est plus à prendre. Il ne faut pas bouder son plaisir.

(M-T : 23-8). Arbitre de champ : M. Cyril Le Gall. Arbitres de touche : MM. Aurélien Souquet et Cédric Monterde.

Pour Pamiers : 4 essais de Fourie (22e), Tagotago (25e), Pécrix (41e) et Chirica (78e) ; 4 transformations de Boscus (22e, 25e, 41e) et Ducousso (78e) ; 4 pénalités de Boscus (7e, 30e, 35e) et Ducousso (73e).

Pour Mazamet : 3 essais de Cazes (13e, 70e) et de pénalité (57e) ; 1 transformation (70e) et 1 pénalité de Cazes (4e).

SC PAMIERS. Tekassala, Turashvili, Benlebbad ; Fourie, Panizzo ; Pecrix (cap.), Guyot, Gatti ; Sentenac (m) ; Boscus (o) ; Guitoune, Clément Casenave, Walencik, Tagotago ; Bach. Remplaçants : Kanfous, Khalkhal, Chirica, Nakobukobua, Ducousso, Basque, Campino, Gilardon-Paz. Entraîneurs : Eric Mercadier, Eric Bégu et Thibault Renart.

SC MAZAMET. Marhoiton, Sanches, Destrulls ; Labouchere, Gallego ; Ruiz, Ilisescu, Roques ; Raynaud (m), Cazes (o) ; Brichet, Marty, Van Der Westhuizen, Bula ; Bellavia. Remplaçants : Vaysset, Nuninger, Maffre, Caila, Alarcon, Hendricks, Terme. Entraîneurs : Guicherd, Pages, Alary.

Cartons jaunes : Roques (37e), Gallego (40e).

Lionel Lasserre

INTERVIEWS

Dépêche du Midi - Publié le 05/10/2020 à 05:11 , mis à jour à 08:32

Éric Mercadier (manager général de Pamiers) : "Satisfait, j’aurais signé d’avance mais je pense qu’a 15 contre 13, on a pris une pénaltouche et que nous avons écarté trop rapidement. Si on marque à ce moment-là, le bonus était envisageable. On a proposé du jeu, on aligne 40 points. On a été bons au combat, bien derrière. Il y a encore beaucoup de travail. Mais pour la première, il fallait le faire."

Philippe Guicherd (entraîneur de Mazamet) : "Une grosse déception. Nous étions venus avec des intentions. Ce n’est pas quand on a pris "une branlée" qu’il faut s’échapper. On repart avec 0 point alors que nous espérions autre chose. La victoire de Pamiers est amplement méritée. On va se remettre au travail, on s’est cru arrivés car nous avions pris un bonus défensif à La Seyne. Nous allons revoir quelques fondamentaux. Nous allons essayer de mettre les pendules à l’heure à Céret".

Jean-Philippe Sannac (président de Pamiers) : "Un super week-end avec les débuts des féminines U15, la victoire des espoirs et celle de la une. Malgré les conditions extérieures difficiles, les semaines compliquées, ça fait du bien de retrouver les joueurs sur le pré. On est heureux pour les garçons qui bossent dur depuis des mois". 

Thibaut Renart (entraîneur du SC Pamiers) : "Je suis fier des garçons, de leur performance, de la rigueur, du comportement, du contenu. Vivement que l’on puisse enchaîner. Cette victoire, ils ne la doivent qu’à eux-mêmes". 

Jean-Baptiste Pécrix (capitaine de Pamiers) : "Pour une reprise, c’est pas mal. Du plaisir, de l’envie. On constate à la fin qu’il nous manque de la compétition, nous finissons un peu dans le dur. Le score est là, on aurait pu espérer le bonus mais 40 points, c’est déjà pas mal. La saison est lancée, tout n’est pas parfait, on va continuer à bosser.".

David Béchu (entraîneur de Pamiers) : "C’est une première attendue depuis un mois. On savait que nous manquerions de rythme en seconde mi-temps, d’où notre grosse entame. Tout le monde a été concentré. Les joueurs adhérent au discours, s’approprient le projet de jeu. On est unis, solidaires, avec l’envie de bien faire. On ne va pas s’emballer, mardi on se remet au travail. Je suis fier d’entraîner le SCA et ce groupe, d’être dans ce partage.

Reccueillis pas Michel Rieu

Commentez l’évènement

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.