N° 6 - Février 2016

 

« Il n’est pas un autre sport où la fonction d’intelligence trouve mieux à s’exprimer que dans le rugby »

Gérard PUECHMOREL – Auteur et Réalisateur contemporain de films documentaires.

Edito

A chaque saison sa vérité ! En ouverture du championnat chacun détermine son objectif, affiche ses ambitions ou bien les dissimule quelque peu afin de ne pas les fondre dans la malchance.

A chaque phase du championnat sa vérité ! Dans celle notamment des matchs Aller on a pu tester le concurrent, quelquefois le prendre « à froid », le surprendre ou bien être surpris de sa fougue amenant singulièrement le doute.

A chaque match sa vérité ! L’on se rend chez l’adversaire en se promettant de ne rien lâcher, ou en le recevant avec « respect » afin de ne pas hypothéquer les espoirs d’un bon classement.

Dans tous ces cas de figure, les joueurs furent ou seront les maîtres du jeu. En premier lieu sur le terrain qui, lui seul, se réjouit de la glorieuse incertitude du sport. Aux entrainements où l’assiduité, la constance doivent régner pour une assimilation forcée et nécessaire des consignes des entraineurs. Dans la vie de groupe où chacun doit pouvoir compter sur et à travers l’autre, par et pour l’équipe certainement. Dans sa propre vie en se disciplinant afin de préserver son intégrité physique qui favorise la force du collectif.

Dès lors, le club, lorsqu’il sent cette heureuse dynamique, ne peut que répondre présent. Mais répétons ; car ce n’est jamais inutile puisque cela a pu se vérifier malheureusement antérieurement quelquefois au fil des matchs, des phases, des saisons, que seuls et eux seuls, les joueurs, parce qu’ils se seront appropriés définitivement les clefs de la réussite, sauront apporter la couleur, le brio, l’intelligence à ce jeu.

 

Suivons le S C A

Sporting Club Rieumois – Stade du Moulin - 21/02/2016

Rieumes fut un des trois châteaux du Comte de Comminges. Son armorial datant de 1696 « D’or à un compas de gueule ouvert à un chevron » correspond à l’importance des confréries compagnonniques liées aux métiers du bois, générés par l’importante forêt locale. C’est en forêt de Lautignac-Savères que s’installe, dès 1943 un important maquis sous les ordres de Jules Delattre, dont une partie sera incendiée durant les combats de la Libération.

En centre-ville, sur la route du stade on y découvrira la Halle ronde de 1829 dite « des Marchands ».

Parmi les personnalités célèbres citons le docteur Roger Roger, grand résistant dont le collège porte son nom, Bernard Viviès international Co-entraineur du XV de France et sans omettre de citer Michel Billières, international qui rejoignit le SCA en 1974.

 

Football Club TOAC TOEC – Stade Balussou – 28/02/2016

Ce club est créé en 2000 par la fusion du Football Club Toulousain, du Toulouse Olympiques Employés Club (1907) et du Toulouse Omnisport Aérospatiale Club (1912). Il accéda en 2010 à la Fédérale 2. Jean Pierre Rives porta les couleurs Toecistes, ainsi que, entre autre, Erik Bonneval et Elie Cester.

Il évolue sous les trois couleurs Bleu, Blanc et Vert.

 

Retour sur le match Aller

A domicile contre Rieumes : la II déroule sans faiblesse et marque 5 essais et la I s’impose par deux fulgurances face à une équipe visiteuse solide sur la défense.

Au FCTT : la II se délite et sombre et la I nous fait le coup du dernier quart d’heure gagnant.

 

SPORTIF

Durant la trêve le groupe Senior rencontra à Magnagounet en match amical le club de Villefranche du Lauragais qui évolue en Fédérale 2. Deux belles parties qui ont pu ravir les rares spectateurs dont certains avaient pris place dans le carré VIP. Une courte défaite de la II, trois points à cause d’un essai casquette adverse et score de parité, de bon aloi, pour la I. Au passage remercions nos deux arbitres maison, Eric Pinet et Gilles Dubiau qui permettent ce genre de rencontre.

Saluons la récompense aux Trophées du Sport de l’Amicale des Associations Sportives, remise aux Minimes 2015 du SCA pour l’ensemble de leur œuvre la saison passée. L’Ecole de Rugby poursuit son éducation et les équipes engagées ramènent toujours des tournois extérieurs de beaux résultats.

A domicile face à la vallée du Girou les Cadets prennent logiquement le dessus alors que les Juniors se désunissent et chutent.

A l’extérieur contre Castanet, dans un contexte difficile, pour ne pas dire plus à l’écoute de certains propos très déplacés tenus à leur égard par les hôtes du jour, nos deux équipes jeunes ne parviennent pas à développer leur jeu et s’inclinent.

Dans le derby contre le voisin Saint Gironnais les Cadets scorent fort une fois de plus et les Juniors s’appuyant sur une défense de fer ne lâchent rien et prennent le dessus sur une équipe très physique, mais pour le match suivant à Bagnères ils restent sur le courant alternatif d’intensité négative alors que les cadets s’imposent une fois de plus.

 

Les Cadets territoriaux s’accrochent, serrent les dents, n’abdiquent jamais et c’est tout à leur honneur, victoire précieuse à l’extérieur et à domicile développent un jeu gagnant.

Pour ce premier match de reprise phase retour, le groupe senior ramène deux précieuses victoires de l’extérieur. La II après une mi-temps indécise et brouillonne affiche un joli score. La I connait une pluie de cartons (4) sur un terrain déjà particulièrement spongieux et grâce à un mental et une défense solide et on ne peut plus solidaire, conserve de trois points le bénéfice logique du score.

A domicile, en II comme en I les points s’égrènent inexorablement face à leurs adversaires du jour, Saint Lary, pris à la gorge d’entrée de jeu. Match en retard à Balussou face à Vic, la II ne fait toujours pas dans le détail dans une ribambelle d’essais alors que la I, dans la souffrance reste cependant invaincu sur son herbe et enregistre sa 9ème victoire consécutive sur terrain adverse et à domicile, du jamais vu.

Félicitations pour la nomination lors de la nuit du rugby à Paris de Yoann Huget au titre de meilleur joueur international saison 2014/2015.

 

E. Eve... Even … Evènements

L’Ecole de Rugby a fêté dignement Noël. La Salle du Jeu du Mail n’a jamais connu une telle foule tant dans les gradins que sur scène. Nos jeunes nous gratifiant d’un spectacle musical et d’une vidéo historique relatant leurs voyages de fin de saison. Les absents auront eu tort.

 

 

 

A Balussou les réceptions d’avant match ont toujours un succès fou avec tout d’abord un AZINAT du Restaurant partenaire l’Etrier et dimanche dernier l’on a pu déguster le Daguet sauce grand veneur concocté par l’équipe Top Chef des cuisines sur ce match en retard (Vic Bigorre) de la phase retour.

Sur vos agendas inscrivez la date du 5 mars à Balussou pour un cassoulet monstre de l’ARA (Réservation obligatoire) en faveur des équipes du pôle jeune avec intronisations pour le XIème chapitre de la Confrérie des Ados du SCA. Déjà le 13 février en ouverture de la Confrérie seront remis les talents d’or pour le mois de décembre à Dorian Toffolo et Guillaume Goujon. Au 5 mars suivront les talents d’or de janvier. Soyez vigilants our le vote sur le site.

Les joueurs seniors vous invitent, toujours sur réservation le 12 mars à une Choucroute garnie et le 16 avril à une soirée Américaine « So long mate ! ».

 

Supportrice, Supporter

Depuis la nuit des temps, du moins de celle qui a connu une belle aurore rugbystique, le supporter se revêt essentiellement ; n’hésitons pas d’écrire se survêt, se garnit de pied en cap, se recouvre entièrement, se décore à outrance, des couleurs de son club favori.

Il sait se décliner au féminin, se nommant ainsi supportrice, qui, grâce à une phonation hors normes montant dans des aigus sublimes, atteint le contre mi de soprane légère colorature. Et lorsqu’icelle forme un étonnant duo avec son homologue masculin au timbre de voix plus grave du baryton-basse tels des Escamillos de Carmen, ils font aller de concert alors qu’il n’en demandait pas tant, un malheureux directeur de jeu en un endroit que l’honnêteté et la décence ne permettent pas de préciser davantage.

S’ils ont emprunté leur désignation au latin en tant que verbe, supportare et au nom commun anglais supporter, l’histoire justement nous apprend que dans la Rome antique, comme en atteste un texte de Tacite (80 ap JC), des « supporters » violents ont entrainé la suspension durant dix ans de spectacles de gladiateurs et plus tard à cause d’agissements excessifs de « supporters » dans le Cricket Anglais du XVIIIème siècle, l’entrée au stade devint payante.

Nos Tignous à nous n’ont rien à voir avec ces gesticulations ridicules, ces comportements incohérents. Ils savent porter, voire supporter au sens noble, nos équipes. Donnant de la voix, entonnant les chants, animant les déplacements, toujours en recherche d’innovation culinaire rassasiant des appétits aiguisés après quelques heures passées en autobus où l’humour, les bons mots, les petits potins le disputent à l’amitié … souvent, à la convivialité …toujours.

Si le dimanche passé seul vous insupporte, venez dans le bus des Tignous, il est à rallonge, vous pourrez supporter chaleureusement nos chers « Damiers ».  

Suivez le sca sur  ou sur  SPORTING PAMIERS


Voir toutes les newsletters