Envie de participer ?

BIENVENUE SUR LE SITE OFFICIEL DU S.C.A

🏁🏁🏁 𝐋𝐞 𝐬𝐢𝐭𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐝𝐚𝐦𝐢𝐞𝐫𝐬 🏁🏁🏁

25

avril 2018

DES REGRETS ?

Publié il y a 4 ans par ALAIN DUBIAU

Cette fin de saison il se murmure, dans les travées de Balussou ou sous de frais ombrages aussi frais voire glacés que des ergotages d’arrière-salle, que le groupe senior peut nourrir quelques regrets.

Ainsi sur ce mot, pour quiconque veut bien oublier ces jugements trop hâtifs et quelque peu péremptoires, une première réflexion vient à l’esprit inspirée par une pensée de Jean Jaurès qui déclarait : « Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent et avoir une confiance inébranlable pour l’avenir ».

Penchons-nous un instant sur ce qu’ont pu être les objectifs de début de saison. Ils énonçaient une certaine position, un certain cadre dans lequel allait évoluer l’équipe. Ce positionnement initial est nécessaire, indispensable à tout club afin d’identifier le cap à maintenir. Mais dans le même temps restons lucides, réalistes et parce que celà se vérifie d’une saison à l’autre devenant par là-même d’une telle banalité, pour dire qu’une saison, avec son cortège d’incertitudes, est longue.

A chaque saison les équipes auxquelles il faut se confronter, n’ont qu’une envie, celle de faire chuter l’adversaire et réciproquement bien sûr. C’est d’ailleurs là un des enchantements du rugby lorsqu’il est pratiqué loyalement.

A chaque saison l’équipe subit son lot de blessés, son lot d’indisponibilités, pouvant provoquer, si l’on n’y prend pas garde, une coupable déshérence, ce qui, avouons-le tout de go, ne fut certes pas le cas.

A chaque saison il faut affronter des vents contraires, des moments de forte houle. Même de grandes équipes connaissent ces évènements amenant de faibles résultats, des contre-performances, des trajectoires zigzagantes.

Or donc, tout cela est connu, a été perçu, compris, appréhendé et même bien appréhendé par nos techniciens dans le cas qui nous occupe. Malgré tout cela, lors des périodes de doute, des échecs ont pu être ressentis même s’ils n’étaient que de quelques petits points. Mais de ceux-là il doit en rester des leçons qui, de fait, seront propres à préparer de prochains succès. Constatons déjà que ces derniers, n’en déplaise aux fines bouches, eurent d’ailleurs bien lieu au cours de certains derniers matchs.

Dans un sens similaire, des esprits peut-être trop pointilleux, mais il en faut certainement, laissent entendre que des erreurs ont pu être entrevues. Mais, d’évidence, si elles ont été commises et surtout si elles ont été assimilées, elles deviennent un moyen qui permet d’apprendre.

Aussi, si l’on peut admettre qu’il y a des regrets, que prouvent-ils ? Que l’on n’est pas dans la bonne direction ? Eh bien les responsables sauront en modifier la trajectoire, parce qu’ils auront en tête que le regret peut devenir un amplificateur du désir de mieux faire.

C’est Oscar Wilde qui écrivait : « le regret ne doit certainement pas faire oublier l’avenir ». Le club, en son entier, doit dorénavant s’approprier les différentes analyses, qu’elles soient techniques ou autres et se projeter sereinement, résolument sur la saison prochaine.

Guy CATHARY

Commentaires