Envie de participer ?
LE SCA, CLUB MYTHIQUE OU MYTHOLOGIQUE ?

L'analyse de Guy Cathary

Les travaux du SCA

 

De la mythologie grecque retenons le nom d’Héraclès (Hercule chez les romains) qui pour atteindre l’immortalité, dût accomplir des tâches ordonnées par le roi Eurysthée, son pire ennemi. Ce qu’évoque Homère dans l’Illiade et l’Odyssée comme étant les douze « travaux ».

Même si Magnagounet et Balussou ne sont en rien comparables aux Jardins des Hespérides, le Président tel un Hésiode du XXIème siècle entouré de ses clercs, grammateus, scribes, ouvre des « chantiers » tout à la gloire du SCA.

Ainsi remontant des enfers de divisions inférieures, le club dans une persévérance ultime atteignit l’Elite Amateur sorte d’Olympe d’une suprême division. Les joueurs, forts de divins oracles au cours de voyages ovalinistiques surent vaincre des équipes de lions à la peau impénétrables.

Vint tout à coup la Section féminine, véritables amazones, ceinturées de damiers noir et blanc et mâtinées de panthères noires, apprenant très vite la tension d’un arc symbolique afin de décocher, à leur tour, maintes flèches en trajectoires ovales.

La Scolarité Rugbystique, apposée d’un label qualité FFR, voit se développer, en un fil d’Ariane, nombre de juvéniles, à l’instar de graines d’Argonautes déterminés à tordre le cou de l’hydre d’ovalie. Comparable à un hexamètre de quelques bardes, aèdes ou rhapsodes antiques, le livret de l’Ecole de Rugby décrira ce qu’il est convenu d’appeler le bon peuple du SCA.

Mais tous ces travaux ne semblaient pas satisfaire les impulsions mythiques des penseurs du SCA. Sont lancées de fait les bases d’un Parthénon, désigné dès lors sous le nom de Centre d’Entrainement. Une synergie innovante, avec un Arque en tête de proue allié d’un Archonte spécialisé, firent graver dans le marbre pentélique cette idée généreuse voire fondatrice.

Cette ferveur trouvera-t-elle de sympathiques échos dans l’Appaméen ? Le club pour sa part peut d’ores et déjà s’appuyer sur une mythologie qui date depuis près de 120 ans. En outre il peut compter sur des dirigeants, certes éprouvés par une obscure pandémie, mais qu’à travers ces chantiers en cours, peuvent se retrouver, en pleine conscience, dans une absolue confiance pour une nouvelle espérance, dont l’originalité, sans être une fin en soi, n’aura son équivalence que dans une implication rigoureuse, performante de chacun et dans chacun de ces travaux.

 

 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.