Se connecter
Passés
DEBUT DU CHAMPIONNAT
07
sept.
2019
2019-09-07T19:30:00+0200
2019-09-07T21:00:00+0200

DEBUT DU CHAMPIONNAT

CHAMPIONNAT DE FRANCE, 1ère journée

Le 07 sept. 2019, de 19h30 à 21h
Lieu : Stade Pierre Balussou, 09100 PAMIERS SENIORS

DEBUT DU CHAMPIONNAT

Pamiers. Fédérale 1 : le grand soir pour les Damiers

Face à Gruissan, en match amical, le SCA a bien préparé son match d'ouverture./ Photo DDM. Michel Rieu.

Face à Gruissan, en match amical, le SCA a bien préparé son match d'ouverture./ Photo DDM. Michel Rieu.

Publié le       

Le moment tant attendu est enfin arrivé : le Sporting-Club appaméen va disputer le premier match de Fédérale 1 de son histoire, ce soir à 19h30 sur sa pelouse de Balussou face à Oloron Sainte-Marie.

Le temps a passé très vite depuis la formidable demi-finale contre Issoire perdue dans les arrêts de jeu au terme d'une rencontre incroyable. Il y a eu le temps de la fête, du repos bien mérité puis de la reprise, forcément un peu tardive. Entre-temps, les Damiers du président Jean-Philippe Sannac se sont renforcés avec un recrutement solide, de très jeunes joueurs issus de la formation locale pointent aussi le bout de leur nez. Malheureusement, des blessures ont déjà entamé le groupe, Loïc Simon est out pour au moins cette saison (ligaments croisés du genou ; voir par ailleurs), Loïc Jalibert s'est donné une fracture à un pied et sera absent au moins trois mois, le polyvalent Antoine Laforgue souffre d'une entorse du genou, le deuxième ligne Alexandru Valcu est incertain (entorse du genou), sans oublier Brody. Deux trois quarts centre et deux avants en moins, même si l'effectif est riche, c'est un coup dur au moment d'aborder le premier match de championnat.

Porte-drapeau du rugby ariégeois

Les entraînements ont été très studieux. Le match d'application et le match amical contre Gruissan ont donné aux entraîneurs, Benoît Marfaing, Mathias Lledos, Patrick Mirosa et Denis Vergnes, de sérieuses indications sur l'avancement de la condition physique et sur la faculté des joueurs à s'intégrer au système de jeu.

 

En Fédérale 1, tout va aller plus vite, plus fort. La moindre bévue, le moindre retard dans le placement offensif ou défensif se payera cash. Il faudra beaucoup de vigilance et d'application. Les entraîneurs ont gardé le groupe entier mobilisé jusqu'au dernier moment. Même si la composition de l'équipe appelée à en découdre avec Oloron a été communiquée (voir par ailleurs), tous les Damiers pousseront à l'unisson ce soir. Il semble que certaines recrues soient déjà incontournables, on pense à Elvis Tekassala et Otar Turashvili en première ligne, à Damian Panizzo en 2e ligne, à Yohann Brodyen 3e ligne, au demi d'ouverture Romain Boscus ou à Bryan Campino dans la ligne d'attaque, au centre. Évoquer l'importance de cette première rencontre est un doux euphémisme. Elle pourrait, déjà, conditionner toute la saison même si celle-ci sera bien longue. L'adversaire est un solide pensionnaire de la Fédérale 1, il est armé pour y bien figurer et ne viendra pas en Ariège pour «bader les mouches». La rencontre devrait être fort disputée et spectaculaire. En cette soirée de fin d'été, les supporters indéfectibles des Damiers devraient trouver du renfort car l'affiche est belle, le jour et les horaires favorables. Ils seront sûrement nombreux amoureux du rugby ariégeois à souhaiter soutenir et encourager les Appaméens désormais porte-drapeau de l'ensemble du rugby départemental.


Feuille de match

Où ? Stade Pierre Balussou à Pamiers. Quand ? Ce soir à 19h30. Arbitre de champ : M. Yannick Vals. Juges de touche : MM. Julien Camus et Jean Perez. Représentant fédéral : M. Jean Colombaud. Superviseur fédéral : M. Christian Zidel.


Le capitaine des Damiers se livre avant le coup d'envoi de la saison

Jean-Baptiste Pecrix : «Obtenir le maintien le plus tôt possible»

Comment le groupe a-t-il digéré la fin de la saison dernière et cette cruelle défaite en demi-finale face à Issoire ?

Nous avons bénéficié d'un petit mois de vacances. C'est compliqué de perdre une demi, d'autant plus qu'Issoire est devenu champion de France la semaine suivante. Nous aurions pu largement être à leur place. Avec le recul, on se dit que notre saison a été belle humainement et que, sportivement, on s'est régalé. Donc, on ne retient que du positif avec une montée à la clé.

Justement, le SCA repart en Fédérale 1. Comment se passe la vie de groupe ?

Plutôt bien dans l'ensemble. Humainement, selon la formule consacrée, le groupe vit bien. Sportivement, nous avons bénéficié des apports de recrues de grande qualité. Il y avait aussi un bon noyau l'année dernière, on bosse. Après, on part un peu dans l'inconnu. On sait que ça va être dur, qu'il nous faudra une grosse conquête. Il nous faut travailler sans relâche.

Des petits jeunes pointent également le bout de leur nez.

Il y a certes les recrues mais aussi des jeunes qui font leur apparition. On a pu les juger lors des matches de préparation. Ils sont très intéressants. Ils pourraient gratter du temps de jeu. Quand la mayonnaise entre anciens, nouveaux et jeunes aura pris, ça peut être pas mal.

En termes de jeu, à quelles évolutions peut-on s'attendre ?

La vitesse d'exécution est supérieure, le jeu est plus fluide, il faudra batailler dans les rucks et les phases de conquête. Je pense que la principale différence avec ce que nous avons connu sera la vitesse de jeu. À nous de nous adapter et de tenir le choc sur la durée.

Vous semblez serein à l'approche de l'ouverture de la saison.

Le groupe a bien travaillé, malheureusement, il y a déjà des blessés. Il y aura des déçus lors de l'annonce de la composition de l'équipe qui affrontera Oloron. La concurrence est saine, tout le monde aura sa chance. Vu le nombre de blessés et le nombre de matches, il faudra mettre en place des rotations.

Quels sont les objectifs sportifs, vus côté joueurs ?

On ne nous a pas présenté d'objectif particulier. Obtenir le maintien le plus tôt possible serait idéal. Après, on verra bien.

Dans quel état d'esprit abordez-vous cette première rencontre face à Oloron ?

On a hâte d'y être, de retrouver Balussou et notre public. Ça fait bien longtemps. S'entraîner, les matches amicaux, c'est bien, là on va savoir où nous en sommes.


Blessure

La tuile pour Loïc Simon

Loïc Simon s'est gravement blessé lors du match d'opposition il y a deux semaines. Le verdict est tombé : rupture des ligaments croisés du genou. De plus, il s'agit d'une récidive. Loïc, qui vient de prendre professionnellement un virage important (courtier en immobilier ICC) en ouvrant une agence à Pamiers, a décidé de ne pas se faire opérer dans l'immédiat. Enfant de l'école de rugby du SCA Pays de Pamiers, issu d'une grande famille de rugbymen, il a rejoint Castres à 18 ans. Il y tutoie le haut niveau avant de signer à Blagnac. C'est en jouant pour le club banlieusard toulousain qu'il contracte sa première blessure grave au genou. Il retrouve son cher SCA en 2015 et participe à l'épopée qui a conduit les Damiers de la Fédérale 3 à la Fédérale 1 en faisant merveille au centre de l'attaque. L'homme est solide et il a décidé de donner un coup de main à son cher Sporting. Il a décidé, sans plus attendre, de rejoindre l'équipe dirigeante du SCA au sein de la commission partenariat. Quand on connaît sa gentillesse, sa détermination et sa volonté, on peut être sûr que ses énormes qualités apporteront un gros plus au club cher à Jean-Philippe Sannac, même éloigné des pelouses.


Le premier XV de départ

Les nombreuses blessures ont obligé les entraîneurs appaméens à innover. Dans le XV de départ qu'ils ont décidé d'aligner, ils font la part belle à ceux qui étaient déjà l'an dernier. Du 9 au 15, un seul joueur fera ses grands débuts avec les Damiers : le demi-d'ouverture Boscus. L'ex-Ruthénois est attendu avec impatience. Les nouveaux sont plus à rechercher devant avec les titularisations de Kemayou et Turashvili en première ligne et Panizzo en 2 ligne. Un pack appaméen qui semble renforcé pour lutter à ce niveau. Mais il n'y a que le terrain qui apportera des réponses. Rendez-vous à 19h30 pour les premiers pas de ce nouveau XV du SC appaméen.

1. Kemayou, 2. Turashvili, 3. Gilardon Paz, 4. Jean-Boulbes, 5. Panizzo, 6. Pecrix (cap.), 7. Gatti, 8. Pradaud, 9. Sentenac (m), 10. Boscus (o), 11. Garcia, 12. Clément Casenave, 13. Walencik, 14. Guitoune, 15. Bertro.

Remplaçants : 16. Marcellin, 17. Piorkoska, 18. Vergnes, 19. Laberty, 20. Alban Casenave, 21. Lebon, 22. Malirach, 23. Khalkhal. 

Entraîneurs : Benoît Marfaing, Mathias Lledos, Denis Vergnes et Patrick Mirosa.

M. R


Résultat :

PAMIERS 27 23 F.C. OLORON

SC Pamiers : bien plus qu'une victoire

À l'image de son retour tonitruant il y a quelques mois après une grave blessure, Pradaud a parfaitement lancé sa saison samedi soir./ Photo DDM.Sébastien Batteux.

À l'image de son retour tonitruant il y a quelques mois après une grave blessure, Pradaud a parfaitement lancé sa saison samedi soir./ Photo DDM.Sébastien Batteux.

Publié le 

Malgré les frayeurs de fin de match, la victoire face à Oloron (27-23) est riche d'enseignements. Les points positifs sont nombreux. Le SCA semble sur la bonne voie.

Parce qu'elle a été arrachée dans la douleur après que les Appaméens ont démontré beaucoup de belles choses, cette victoire pourrait être bien plus importante qu'il n'y paraît. Le groupe en sort plus soudé encore car, dans les dix dernières minutes, sur leur ligne de but, il en a fallu des tonnes de courage, de solidarité pour endiguer les assauts d'Oloron. Avec une conquête propre, les Damiers se sont appuyés sur les déplacements, sur la vitesse, sur la multiplication des temps de jeu et leur alternance. Pendant trente minutes en début de match, les visiteurs ont paru bien inférieurs et si le SCA a marqué deux essais, il aurait pu (dû) conclure au moins deux fois : sur l'aile de Garcia stoppé à cinquante centimètres de la ligne, sur un en-avant sans quoi Pradaud s'offrait un boulevard vers la terre promise.

La touche efficace, la défense en place

Les Appaméens ont beaucoup tenté et ont manqué parfois de réalisme. Cependant, les motifs de satisfaction sont nombreux. La touche a parfaitement fonctionné, la mêlée, dans l'ensemble, a dominé son adversaire, la défense a été énorme. Le groupe a fait preuve d'une belle solidarité et de beaucoup de cœur. L'apport des nouveaux a été primordial: Turashvili puis Marcellin, Pannizo, Kemayou devant. Dans la ligne des trois-quarts, Boscus, à l'ouverture, a parfaitement dirigé le jeu et son jeu au pied a été juste et précis. Le reste de l'équipe, les anciens, a su se mettre au diapason et hausser son niveau. Il faudra, dans l'avenir, soigner la finition, se montrer plus précis, plus pragmatique, bref se montrer implacable lors des temps forts.

 

Cette soirée a été à double facette. On y a vu un SCA fringuant, entreprenant, un autre emprunté faisant cadeau de deux essais sur des fautes évitables, un signal fort sur ses bases défensives. Les blessés, Valcu, Brody, Lafforgue, Tekassala, Jalibert sont nombreux. Certains sont proches de rejoindre le groupe rapidement. Ils y amèneront leur savoir et leur vécu du niveau supérieur et pourront ainsi stabiliser l'équipe. Dès dimanche prochain, à Lavaur, le Sporting- Club appaméen passera un nouvel examen, à l'extérieur, chez un autre habitué de la Fédérale 1, Lavaur.

Un autre point positif à retenir de cette belle soirée, c'est qu'il n'y a pas eu de blessé. Le choix du groupe n'en sera que plus difficile pour Benoît Marfaing et ses entraîneurs.

Outre l'aspect sportif, le président des Damiers Jean-Philippe Sannac et son équipe de dirigeants et de bénévoles pouvaient se montrer satisfaits de cette soirée qui a attiré beaucoup de monde à Balussou (certains avancent le chiffre de 2000 personnes). La fête a continué très tard au son de la musique d'un DJ. Le rugby, le SCA qui gagne, une superbe troisième mi-temps. Il faut maintenant fidéliser le public, le SCA, là aussi, est sur la bonne voie.


Feuille de match

SC PAMIERS 27 — FC OLORON 23

17 points encaissés en 6 minutes … sans conséquence

(M-T : 17-16). Arbitre de champ : M. Yannick Vals. Arbitres de touche : MM. Julien Camus et Jean Perez (tous de la Ligue Occitanie). Représentant Fédéral : M. Jean Colombaud (Ligue Provence Côte d'Azur).

Pour Pamiers : 3 essais de Garcai (20e), collectif (28e) et Gatti (60e) ; 3 transformations et 2 pénalités (10e, 52e) de Boscus.

Pour Oloron : 2 essais d'Arroyo (40e + 1) et de pénalité (42e) ; 2 transformations et 3 pénalités (6e, 24e, 40e) de Bourdieu.

SC PAMIERS. Kemayou, Turashvili, Gilardon-Paz ; Jean-Boulbès, Panizzo ; Pecrix (cap.), Gatti, Pradaud ; Sentenac (m), Boscus (o) ; Garcia, C. Casenave, Walencick, Guitoune ; Bertro. Sont entrés en jeru : Marcellin, Piorkowska, Vergnes, Laberty, A. Casenave, Lebon, Malirach, Khalkhal. Entraîneurs : B Marfaing, P. Mirosa, M. Lledos, D. Vergnes.

Carton jaune : Pradaud (42e).

FC OLORON. Moncade, Asserquet, Beaudoin ; Lapuyade, Hubert ; Pinto-Da Silva, Crampe, Whakatihi ; Jully (m), Bourdieu (o) ; Arroyo, Boucau, Chanterau, Pailhassar ; Claverie-Rospide. Sont entrés en jeu : Lacorne, Tomuli, Constant, Paillot, Bordenave, Vaquero, Leffler. Entraîneurs : P. Chadebech, S. Zampar.

Carton jaune : Lacorne (52e).

   Michel Rieu



Voir tous les évènements

Commentez l’évènement

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

ELECTION DU TALENT DU MATCH

Choisissez le joueur qui, selon vous, a été le talent du match

PAMIERS Vs OLORON

CONSULTEZ LE DERNIER DAMIER

Pour consulter les numéros précédents :

Rubrique Infos, Docs et Boutique puis "documents"

PARTENARIAT

Derniers résultats

Aucun résultat à afficher.

Dernières photos

FEDERALE 1 : PAMIERS Vs OLORONFEDERALE 1 : PAMIERS Vs OLORONFEDERALE 1 : PAMIERS Vs OLORONFEDERALE 1 : PAMIERS Vs OLORONFEDERALE 1 : PAMIERS Vs OLORON

Infos de mon réseau

Actualités de mon réseau

Service Civique: offre de Poste

publiée par : - FOIX (9) - 13 septembre 2019

Réunion de rentrée EDR

publiée par : - FOIX (9) - 11 septembre 2019

Soirée sécurité Compétition

publiée par : - FOIX (9) - 10 septembre 2019