Envie de participer ?

Résultat :

PAMIERS 27 16 US MARMANDAISE

𝐏𝐚𝐦𝐢𝐞𝐫𝐬 𝐛𝐚𝐭 𝐌𝐚𝐫𝐦𝐚𝐧𝐝𝐞 𝟐𝟕 à 𝟏𝟔 : 𝐥𝐞 𝐒𝐂𝐀 𝐫𝐞𝐭𝐫𝐨𝐮𝐯𝐞 𝐬𝐞𝐬 𝐬𝐮𝐩𝐩𝐨𝐫𝐭𝐞𝐫𝐬 𝐞𝐭 𝐥𝐞 𝐬𝐮𝐜𝐜è𝐬

Publié le 06/09/2021 à 05:12 , mis à jour à 08:20

(M-T : 21-16). Arbitre de champ : M. Anthony Lac (Provence Alpes Côte d’Azur). Arbitres de touche : MM. Damien Jalabert et Fabien Soucaret. Représentant fédéral : M. Philippe Bernadet. Coach (Fédéral 1) : M. Hervé Chouchana. 1200 spectateurs.

Pour le SC Pamiers : 3 essais de Bertro (17e), Gmir (22e) et Campino (30e) ; 3 transformations de Ducousso (17e, 22e, 30e) ; 2 pénalités de Ducousso (60e) et Boscus (69e).

Pour l’US Marmande : 1 essai de Dias (24e) ; 1 transformation de Potgieter (24e) ; 3 pénalités de Potgieter (7e, 20e) et Barres (40e) ;

SC PAMIERS. Mignot ; Khanfous, Pointud ; Ludick, Maurens ; Baquer, Gatti (cap.), Pradaud ; Sentenac (m), Ducousso (o) ; Campino, Tolofua, Walencik, Gmir ; Bertro. Remplaçants : Khalkhal, Mirtskhula, Vergnes, Chirica, Pinet, Boscus, Bach, Lalanne. Manager général : Eric Mercadier. Entraîneurs : David Bégu et Thibault Renart.

Cartons jaunes : Mirskhulava (55e), Baquer (72e).

US MARMANDE. Barres, Delhoyo, Vial ; Marmie, Mortier ; Ren, Storm, Dias ; Chateauraynaud (m ; cap.), Boulaghrifa (o) ; Bares, Ring, Potgieter, Laporte ; Pierre. Remplaçants : T. Benjamin ; Ahaouche ; Djerablam ; Vengeon ; Tourlonias, Kralfa ; Laborde ; Moretto.

Carton jaune : Potgieter (30e).

18 mois après, le SC appaméen a retrouvé ses supporters. Balussou a repris vie. Pour son premier match officiel depuis des lustres, le SCA, ambitieux encore cette saison, savait que ce premier match avait tout d’un piège. Marmande, placé dans une autre poule l’an dernier, se présentait flanqué d’une jolie réputation. Elle n’était pas usurpée. Oui, le match n’a jamais réussi à trouver la bonne carburation. Oui, les en-avant, les fautes en conquête, le manque de rythme, la chaleur étouffante ont empêché un spectacle plus enlevé. Mais le SCA a gagné. C’est l’essentiel. Un "soulagement" pour tous. Le plaisir de se retrouver n’en a eu que plus de saveur. Un SCA d’une efficacité redoutable, ce qui lui a permis de toujours garder Marmande à distance et, au final, de s’éviter de grosses frayeurs dans les dernières minutes.

D’entrée, le SCA remporte la première mêlée en mettant en difficulté son homologue. Trompeur. Si le 8 de devant des Damiers a tenu la route, il a aussi subi les impacts des visiteurs sans être jamais à l’abri. Éric Mercadier l’avait dit cette semaine, il lui fallait aussi "ajuster la touche." Hier, ce n’était pas encore ça. Les trois premiers lancers des Ariégeois ont ainsi été perdus. Oui, la conquête des partenaires du nouveau capitaine Gatti peut largement s’améliorer. Malgré tout, les Appaméens ont été exacts au rendez-vous avec une efficacité redoutable. De bon augure. Un peu après le premier quart d’heure, la tour de contrôle Ludick se déploie pour lancer l’un des premiers mouvements des locaux. Ça va vite. Pradaud perce la défense lot-et-garonnaise avant de servir, d’une passe acrobatique sublime, Bertro qui s’en va marquer en coin (7-3, 17e). Le SCA prend la tête et ne va plus la lâcher. Il ne faut pas beaucoup d’espace au SCA pour trouver la faille. Walencik prend ses jambes à son cou et sert à hauteur Gmir qui résiste au retour du dernier défenseur pour marquer entre les poteaux (14-6, 22e). Mais le SCA est loin d’être tranquille. Marmande s’accroche et profite d’un en avant ariégeois pour s’installer près de la ligne et y croire (14-13, 24e). Après son compère de l’autre aile, c’est au tour de Campino de jouer les filous, en force et en coin, pour permettre au SCA de garder un peu d’air (21-13, 30e). Marmande pense recoller mais un essai "tout fait" est vendangé après un en avant (33e). 21-16 au repos, rien n’est fait.

Au retour des vestiaires, les deux équipes semblent déjà très éprouvées. La pénalité de Ducousso est précieuse (24-16, 60e). La charge du Roumain Chirica démontre que le public est prêt à s’enflammer. Mais cette reprise, après autant de mois sans jouer, est compliquée. Les cartons font douter tour à tour les deux adversaires, sans conséquence. Boscus assure l’écart à dix minutes de la fin (27-16, 69e).

Pamiers n’était qu’à un essai du bonus offensif mais se satisfera largement de ce succès. Samedi prochain, avec la réception du TOAC-TEC, il aura l’occasion de se libérer un peu plus.

Lionel Lasserre

Commentez l’évènement

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.