Envie de participer ?

Résultat :

CASTELSARRASIN 29 14 PAMIERS 1

Fédérale 1 : un de chute pour Pamiers qui s'incline à Castelsarrasin

Les Appaméens pris dans la nasse castelsarrasinoise hier. Photo DDM, Michel Delsol.

Les Appaméens pris dans la nasse castelsarrasinoise hier.

    

Publié le 20/09/2021 à 05:11 , mis à jour à 11:40

La pluie de samedi avait laissé la place à un généreux soleil ce dimanche à Alary. Pamiers était venu en leader sur le pré du troisième, à la confiance inébranlable. Le CAC savait, avant le début de la rencontre, que son salut passerait par le rythme qu’il saurait ou pas donner à la rencontre, d’autant qu’avec le week-end de repos qui s’annonce, le manager appaméen, ancien coach du CAC, avait pu aligner son équipe type.

Dans le premier acte, les visiteurs se mettent régulièrement à la faute avec des fautes parfois à la limite de la sportivité. Hemilembolo en fera les frais, évacué sur civière (27e). Quelques minutes après, une "générale" démarre sur le bord des 22 m ariégeois. On sent que le but des protégés de Mercadié est de perturber le jeu local. Ils parviennent ainsi à marquer un essai après un départ derrière la mêlée alors que Pellow Van der Westhuizen a écopé d’une biscotte lors de la bagarre. Mais ce sursaut appaméen ne permet que de revenir au score car, pour le reste du premier acte, les Cacistes scorent intelligemment par le pied bien réglé de Pierre Salut. Les citrons sont atteints à l’avantage des Tarn-et-Garonnais (12-7).

Le CAC fait la différence en quatre minutes

Le deuxième acte commence pied au plancher pour les "rouges et blanc". Pris sur leur point fort, les Ariégeois subissent dès cette entame un humiliant groupé pénétrant de plus de 40 m qu’ils ne stopperont qu’en l’écroulant à quelques centimètres de leur ligne. Le "la" vient d’être donné pour les quarante dernières minutes. Ainsi, après avoir trouvé une belle pénal touche dans les 22 m adverses, Paul Decavel intenable à l’ouverture, hérite du cuir dans un intervalle et file une première fois à dame (46e). Pamiers essaie bien de réagir, mais les intentions sont brouillonnes et entachées de regrettables fautes de main et choix approximatifs. On arrive et dépasse l’heure de jeu quand, sûr de son physique, le CAC décide d’accélérer encore.

Cela devient trop dur pour les visiteurs qui vont alors encaisser deux essais de très grande volée ; le premier par le toujours aussi rapide Jules Bertrand servi après un échange entre les deux frères Decavel (66e), le suivant a tout du "jeu de main, jeu de Castelsarrasin". En effet, le cuir vole et s’échange de main en main. Tous les joueurs sur le terrain touchent le ballon, se le passent, redoublant parfois ces passes et c’est Benjamin Sicard qui en hérite en dernier et va aplatir le cuir dans l’en-but (69e). Les spectateurs sont alors debout dans les tribunes d’Alary scandant "CAC, CAC !". On frôle l’ivresse collective. Le score est alors de 29 à 7. Les visiteurs viennent d’encaisser trois essais sans scorer. Une nouvelle fois, ils tentent vainement de réagir mais butent sur la solidarité des locaux. Alors que l’on approche de la fin de la rencontre ils réussiront enfin par marquer en bout de ligne par Cancian (78e) mais la marque est déjà scellée et la victoire du CAC sans appel.

Une nouvelle fois, les Tarn-et-Garonnais ont montré qu’ils pouvaient affronter sans rougir les meilleurs. Pamiers va devoir digérer ce revers pour revenir plus fort lors du prochain bloc.

Espoirs.- Castelsarrasin bat l SC Pamiers : 2-13.

CA CASTELSARRASIN 29 — SC APPAMEEN 14

(M-T : 12-7). À Castelsarrasin (stade Adrien-Alary) ; 1200 spectateurs ; arbitres : M. Julien Camus (Occitanie), assisté de MM. Laurent Sebat, et Christophe Desbets.

Pour Castelsarrasin : 3 essais de Paul Decavel (49e), Bertrand (66e), et Benjamin Sicardi (69) ; 1 transformation de T. (67e) et 4 pénalités (39e, 19e, 11e, 7e) de Salut.

Pour Pamiers : 2 essais de Fourie (33e) et Cancian (78e) ; 2 transformations de Ducousso (33e, 79e).

CA CASTELSARRASIN. Bertrand, B. Sicard, Lilo, L. Decavel, Reymond ; (o) P. Decavel, (m) Salut ; Barthère, Laborie (cap), Boué, G. Sicard, Gorcoaia ; Turano, Van der Westhuizen, Hemilembolo. Sont entrés en cours de jeu : Bergada, Torrent, Barrieu, Giry, Julia, Andron, Bounaudet, El Youmouri. Entraîneurs : Ph. Maymat et J. Elgoyen.

Cartons jaunes : Van der Westhuizen (28e), Turano (46e).

SC PAMIERS. Bach ; Cancian, Van der Westhuizen, Walencik, Gmir ; (o) Ducousso (cap), (m) Casenave ; Fourie, Chirica, Baquer ; Ludick, Vergnes ; Mignot, Khanfous, Lalanne. Sont entrés en cours de jeu : Montagne, Mirtskhulava, Maupens, Pradaud, Basque, Boscus, Sentenac, Sajous. Entraîneurs : Begu et Penapt.

Cartons jaunes : Vergnes (28e), Ludick (36e), Chirica (43e).

"On assume les victoires, il faut aussi assumer les défaites"

David Begu (entraîneur du SCA) : "Ça a été un match compliqué. On a été mis sous pression. On a fait beaucoup de fautes dans les rucks. En première mi-temps, on n’a pas su mettre en place le jeu quand on avait le ballon. En deuxième mi-temps, on a eu quelques ballons à jouer mais nous sommes tombés sur une équipe qui nous a mis le feu. Félicitations à Castelsarrasin. On a du travail, on le sait, on va continuer".

Éric Mercadier (manager du SCA) : "On est déçu. Mais on est tombé sur une belle équipe qui nous a mis du jeu. J’ai eu l’impression que, par moments, on tenait le match, mais il a fallu jouer à 14 puis à 13. C’est trop difficile face à une équipe comme ça. Il nous faut bosser. On assume les victoires, il faut aussi assumer les défaites".

Jonathan Elgoyen (entraîneur des avants du CAC) : "Nous travaillons tous dans le même sens, ce qui nous fait rester une équipe. Et comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, nous avons une belle équipe. Le mot équipe, personne ne le galvaude ici. En plus, à l’image de l’équipe, la communion est en train de se forger avec le public. Sans le collectif, on n’est rien. Que ce soit le collectif de l’équipe ou le collectif du public. En fait, ça va de pair. Je suis très content du plaisir que l’on procure".

Propos recueillis par F. C

Francis Contamin

Commentez l’évènement

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.