Envie de participer ?
PAMIERS 1 Vs NIMES

Avec le soutien de notre partenaire du jour, Scala Pamiers, notre équipe fanion 🖤🤍💪🤍🖤 reçoit le Rugby Club Nîmois 🟥🟩qui est présenté comme LE prétendant à la montée de la Poule 3.

Une réputation qui ne semble pas usurpée au vu de ses résultats :

05-09 : GRAULHET 23 31 NÎMES

12-09 : NÎMES 26 10 CERET

19-09 : CASTANET 18 35 NÎMES

03-10 : NÎMES 24 5 SAINT SULPICE

10-10 : TOEC TOAC 23 20 NÎMES

17-10 : NÎMES 56 12 LAVAUR

24-10 MAZAMET 10 12 NÎMES

Nîmes occupe la première place de la poule, devant notre équipe. La différence de points (2) s'expliquant par le gain de deux bonus par les gardois.

Mais ces chiffres permettent de penser que nos damiers ont toutes leurs chances pour rester maîtres sur leur pré de Balussou, d'autant plus qu'ils ont déjà fait état de belles qualités dans les épreuves précédentes.

Les hommes du capitaine Cédric Gatti auront besoin de tous leurs supporters pour les encourager 📣📢👏👏📣📢 !!!

Ouverture des portes au public à 14h30 afin d'assister au match des espoirs à 15h30

Pass sanitaire obligatoire

Présentation des voitures électriques de notre partenaire, Scala Pamiers (cf illustration)

Les plus petits auront l'occasion de se défouler sur les structures gonflables de Papi Jo

Restauration 🍗🌭🍟🍻 sur place

A 21h00, diffusion du match France / Argentine sur grand écran dans un grand moment de convivialité !

TOUS AVEC NOS JOUEURS ! C'EST CA, L'ESPRIT DAMIERS !!!!!

Résultat :

PAMIERS 15 19 R. C. NIMOIS

Coup de massue pour Pamiers renversé par le leader nîmois

  • Le capitaine Gatti et ses coéquipiers n’ont pas réussi à faire plier le leader. DDM. Sébastien Batteux.

    Le capitaine Gatti et ses coéquipiers n’ont pas réussi à faire plier le leader. DDM. Sébastien Batteux.
  •   Gmir n’a jamais trouvé d’espace pour faire parler sa vitesse. DDM. S. Batteux.
  • Gmir n’a jamais trouvé d’espace pour faire parler sa vitesse. DDM. S. Batteux. Coup de massue pour Pamiers renversé par le leader nîmois

Publié le 07/11/2021 à 05:12

Dominateurs en première période, les Appaméens ont laissé échapper un avantage de 12 points à la mi-temps (15-3) pour craquer en fin de match sur un essai de pénalité (71e). Une énorme déception.

Les Nîmois ont longtemps chanté au milieu de la pelouse de Balussou. Pas loin d’eux, les Appaméens baissaient la tête. Le leader remporte un succès capital chez son dauphin au terme d’un choc du haut de tableau tendu, accroché. Au repos, il faut avouer que peu de monde aurait parié sur un tel scénario tant les Gardois n’arrivent pas à trouver la faille face à des Ariégeois dominateurs presque dans tous les compartiments du jeu. La deuxième période a tout changé avec des Nîmois plus volontaires qui ont poussé les Appaméens à la faute jusqu’à cet essai de pénalité décisif. Un scénario catastrophe pour des Damiers sonnés debout.

C’était soir de fête à Pamiers. Deuxième à deux petits points du leader, le SCA rêve de prendre la tête du championnat. Dès la première mêlée, les hommes d’Eric Mercadier montrent leur détermination. Le huit nîmois est emporté. Dans la foulée, l’international roumain Chirica déchire la défense visiteuse mais rate sa passe pour Gmir. Le début des occasions manquées pour les Noir et Blanc. Rapidement, le demi-d’ouverture visiteur Debladis, touché dans un choc, laisse sa place à Damien Pichard. Le début de rencontre est à sens unique. Pamiers pousse à la faute le leader déboussolé. Boscus se régale. Le demi-d’ouverture ariégeois ne rate rien dans la première demi-heure. Cinq tentatives pour cinq réussites, Pamiers fait le break (15-3, 30e). Les Gardois n’ont qu’une pénalité de Roche à se mettre sous la dent (12e). Plombés par une touche en difficulté, les visiteurs plient l’échine mais les Appaméens n’arrivent pas à se mettre à l’abri. Comme sur cette percée de Walencik qui ne trouve pas de continuité (13e). Le leader est en grande difficulté. Sobre, le SCA s’appuie sur le jeu au pied de Boscus pour occuper le terrain adverse. Dans les dernières secondes du premier acte, les Ariégeois préfèrent la penaltouche à 5m de la ligne aux 3 points tout faits en face des poteaux. Lancer, en-avant, le ballon est perdu. On ne le sait pas encore, ça va peser lourd. 18-3 au lieu de 15-3, ça change (presque) tout.

Car, dès le retour des vestiaires, on sent des Nîmois un peu plus à leur affaire. Sans être complètement dominateurs, les visiteurs mettent quand même la main sur le ballon et obligent leurs adversaires à défendre. Pamiers est sous pression, fait des fautes. Roche garde ses copains dans le match (15-9, 56e). Boscus rate l’occasion de mettre Nîmes au-delà d’un essai transformé mais rate la cible (64e). Son seul échec de la soirée. Deuxième tournant du match.

Cinq dernières minutes étouffantes

Nîmes sent qu’il y a un coup à faire. Il arrive à la 71e minute. Un long ballon est poussé au pied et Ducousso, à la lutte avec un Gardois dans son en-but, pousse le ballon volontairement hors du terrain. Essai de pénalité et carton jaune, Nîmes prend les commandes (15-16) puis enfonce le clou juste après avec une pénalité de Roche (15-19, 73e). À 14, Pamiers n’abdique pourtant pas. Le leader souffre. Le SCA choisi de jouer la pénalité à la main, le maul progresse mais s’écroule sur la ligne (78e). Ce n’est pas fini. Dernière touche à 5 m du paradis. Contrairement à toute la soirée, dans un secteur où il a été ultra-dominateur, le SCA choisi un lancer sur le premier sauteur. Nîmes résiste et récupère le ballon. C’est fini, le leader réussit l’énorme coup de la soirée. Le RC Nîmes n’a pas été flamboyant mais a eu le mérite de toujours y croire et a fini par faire craquer des Appaméens qui ont perdu le fil de leur match en deuxième période. Oui, les Nîmois pouvaient chanter. Et les Appaméens se resserrer pour digérer cette énorme déception malgré un point de bonus défensif qui ne fait pas leur bonheur.

SC PAMIERS 15 RC NîMES 19

(M-T : 15-3). Arbitre de champ : M. Cédric Gardey. Arbitres de touche : MM. Tanguy Gau et Cédric Monterde. Représentant fédéral : M. Alain Miranda. Superviseur fédéral : Mme. Christine Anizet.

Pour Pamiers : 5 pénalités de Boscus (6e, 9e, 17e, 27e, 30e).

Pour Nimes : 1 essai de pénaité (71e) et 4 pénalités de Roche (12e, 51e, 56e, 73e).

Carton jaune : Ducousso (71e).

Cartons jaunes : Roche (30e), Sparano (53e).   

Lionel Lasserre

Vestiaires SCA Nîmes

  • Walencik dans la tenaille de la défense nîmoise. DDM. Sébastien Batteux. Walencik dans la tenaille de la défense nîmoise. DDM. Sébastien Batteux.

Publié le 07/11/2021 à 05:12

David Bégu ; "Je suis abasourdi"

Beaucoup de déception du côté appaméen. À l’issue de la rencontre, les visages étaient fermés, les mâchoires serrées. Peu de candidats pour s’exprimer tant la déception était grande. Un grand merci à ceux qui ont su faire l’effort de donner leurs sentiments.

David Bégu (entraîneur de Pamiers) : "Je suis abasourdi. Franchement, quand on mène 15-3 à la mi-temps, s’incliner 19-15, ça fait mal. Ils ont attendu nos fautes. On peut aussi parler d’une erreur d’arbitrage quand nous récupérons un ballon en l’air, que le ballon n’est pas jouable et qu’il ordonne mêlée introduction Nîmes. Le problème c’est que, derrière, on prend l’essai. Ça a une grosse influence. On a bien bossé pour préparer ce match. En menant 15 -3, on ne pensait pas à cette issue. Il y a aussi, en fin de première période, une pénalité face aux barres que l’on ne prend pas. Peut-être qu’à 18- 3 (à la mi-temps) le scénario aurait pu être différent. C’est une grande déception, c’est aussi dan les défaites et dans l’adversité qu’on doit se serrer les coudes. On va analyser tous ensemble et puis on va se remettre dans l’axe. Nous allons devoir préparer sérieusement le déplacement à Castanet de dimanche prochain."

Jean-Philippe Sannac (président de Pamiers) : "C’est une très grosse déception. On fait une belle première mi-temps. Ils s’appuient sur nos erreurs en seconde période et ça bascule en leur faveur. Nîmes possède une belle équipe mais jamais on n’aurait dû perdre ce match. C’est la loi du sport. C’est dommage car on avait le match en main et on s’écroule en deuxième période."

Jean-Baptiste Cucq (entraîneur de Nîmes) : "Ce n’était pas un gros match car les deux équipes avaient choisi de jouer au pied. Ce fut très stratégique, sans grandes envolées. C’est dans les matches comme ça qu’on grandit, qu’on s’évalue réellement. Nous avons eu affaire à une très belle équipe. On était là pour se jauger, voir ce que nous avions dans le moteur. Nous sommes contents du résultat d’autant que nous réalisons le doublé avec la victoire des Espoirs."

    Recueillis par Michel Rieu

Commentez l’évènement

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.