Envie de participer ?

BIENVENUE SUR LE SITE OFFICIEL DU S.C.A

🏁🏁🏁 𝐋𝐞 𝐬𝐢𝐭𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐝𝐚𝐦𝐢𝐞𝐫𝐬 🏁🏁🏁

02

mai 2017

EN GUISE DE BILAN.....

Publié il y a 5 ans par ALAIN DUBIAU

EN GUISE DE BILAN.....

En début de championnat sont fixés des programmes, des intentions, des objectifs. Sans en faire une énumération exhaustive, il est possible d’affirmer ici que tout cela fut suivi quant à la programmation, réajusté quant aux intentions, respecté quant aux objectifs.

Le bilan, brut d’analyse, peut-être rapide, très synthétique pour le coup, apparait, in fine, aux yeux de tous et sur cette saison 2016/2017 comme particulièrement positif.

Avant d’en venir à la substance du sujet abordé, regardons aussi en direction des autres équipes du club, hors groupe senior.

L’Ecole de rugby remporte des trophées prestigieux en Challenge et si ce n’est pas le cas elle caracole allègrement dans les premières places sur les tournois où elle s’engage régulièrement.

Les Cadets A ont un parcours particulièrement élogieux en Championnat de France. Même si les Cadets B, de leur côté, ont subi quelques revers, ils ont permis, à coup sûr, une meilleure motivation pour leurs homologues de deuxième année.

Les Juniors, pour lesquels leurs responsables soulignent le bon état d’esprit et dont certains vinrent apporter un souffle salutaire aux réservistes, ont permis de mettre en évidence de fortes potentialités dans leurs rangs.

Pour en revenir à l’argumentation initiale, portons une attention sur la performance de l’Équipe Fanion. De tous temps et qu’il s’agisse de n’importe quel club, chacun s’accorde à dire que cette équipe est la parfaite illustration de « la vitrine du club ».

Est-ce l’effet d’un printemps qui fut précoce pour que celle-ci s’embellisse ? N’hésitons pas à dire OUI, puisque l’équipe Une parvint à atteindre le 16ème de finale du Championnat de France de Fédérale 2.

Pour un promu, n’est-ce pas une belle enseigne ? Le club se classe ainsi dans les 30 meilleures équipes au niveau national de ce Championnat de France, dont il faut reconnaitre qu’il est, pour le moins, très relevé.

En effet, en scrutant les derniers scores et précisément ceux des deux premières équipes de notre poule dans la phase finale, celles-ci ont pu accéder au palier juste supérieur des 8ème permettant d’envisager la montée dans la catégorie supérieure. C’est dire combien fut immensément âpre la première partie où le SCA finit 3ème, à quelques petits points du deuxième, donc très près des dites-équipes qui avaient, elles, une plus grande expérience de la Fédérale 2.

Au passage, notons pour la fine bouche, que l’équipe (et c’est un résultat probant) fut invaincue à domicile. C’était une condition essentielle et affichée pour jouer les premiers rôles, où nous remarquons en outre que le leader de la poule n’a pas pu prétendre, lui, à cette invincibilité.

Laissons à nos techniciens  (manager, entraîneurs, préparateur, soigneurs, analyste vidéo, responsable sportif) de déterminer les contours de l’équipe, de déceler les véritables valeurs des joueurs, d’analyser leurs statistiques, car c’est à ce groupe et à lui seul d’être en capacité d’en tirer les conclusions techniques.

Et pour notre part, cela devant suffire à notre bonheur, il nous est plaisant d’écrire que la saison fut véritablement complète.

Que nous avons aimé cet engouement joyeux, des partenaires, des supporters, des dirigeants, des amis du club lors des diverses rencontres où nous eûmes tout le loisir de voir se développer un jeu vif, alerte, enlevé.

Que nous avons aussi apprécié l’apport de certains éléments « jeunes » à des postes délicats et qui firent preuve, si tant est qu’il en fallait une, de leur fierté à porter le maillot à damier.

Que nous avons de plus grandement vibré lors de l’entrée de l’équipe au stade dans cette espèce d’osmose un peu magique, entre supporters et joueurs.

Laissons-nous aller volontiers à nous remémorer cette belle saison 2016/2017 qui fut intense, prenante, haletante, de haut niveau. Et si, dans le fond, pour poursuivre sur cette vague, celle-ci n’en appelait pas d’autres ?

Commentaires